Couverture des risques d’import-export

Les PME suisses actives dans l’import-export sont exposées à de multiples risques, contre lesquels elles peuvent se couvrir. Conseils.

Plusieurs solutions sont disponibles pour les PME désireuses de se couvrir contre les risques liés à l’import-export. L’Assurance suisse contre les risques à l’exportation (SERV) permet de se couvrir contre les risques politiques et commerciaux. En outre, des assurances privées proposent des prestations non inclues dans la SERV, telles que la prise en charge du risque de change ou de transport.

Quels risques d'import-export?

Qu'il s'agisse d'importation ou d'exportation, toute activité de commerce international comporte des risques. Ceux-ci peuvent être de natures diverses:

  • Politiques
  • Economiques
  • Logistiques
  • Administratifs
  • Autres

Comment se protéger face aux risques d'import-export?

S'ils ne sont pas maîtrisés, les dangers concernant les activités d'import-export d'une entreprise peuvent mettre en péril son fonctionnement. Pour s'en prémunir, plusieurs options complémentaires s'offrent aux sociétés helvétiques:

  • L'Assurance suisse contre les risques à l'exportation (SERV). La SERV est une assurance publique rattachée à la Confédération qui intervient en complément des assurances privées. Elle couvre les risques politiques et commerciaux liés à l'exportation de biens et prestations de service. Toute entreprise peut y faire appel indépendamment de sa taille, à condition de posséder son siège en Suisse et que les produits exportés comprennent une part de valeur ajoutée suisse représentant au moins 50% de la valeur de l'opération d'exportation. Dans des cas exceptionnels, la SERV peut également conclure, sur requête motivée, un contrat d'assurance lorsque cette part minimale n'est pas atteinte.
  • Les assurances privées. Outre la SERV, de nombreuses assurances privées proposent aux entreprises helvétiques de couvrir leurs opérations d'import-export. Un certain nombre de risques sont d'ailleurs uniquement pris en charge par le marché privé de l'assurance, à l'instar notamment des risques de change, de transport ou d'incendie.
  • S'informer. Afin de limiter les risques au maximum, il est conseillé aux entreprises de s'informer au mieux sur tous les aspects entourant leurs activités d'import-export. Pour cela, elles peuvent s'adresser à des professionnels du secteur, mais aussi aux organismes institutionnels que sont par exemple le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), Switzerland Global Enterprise (S-GE) ou l'Administration fédérale des douanes (AFD).

Risques de change: comment les PME peuvent se couvrir?

Le commerce international expose les entreprises à la volatilité du marché des devises, aussi bien à l'export qu'à l'import. Les établissements financiers proposent différents types de couvertures personnalisées.

Financement de l'import-export

Des solutions comme le crédit documentaire et la Supply Chain Finance permettent de réduire les risques financiers liés à l'import-export.


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Informations

Dernière modification 13.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/import-xport/couverture-risques.html