Formes spéciales de financement externe

Les entreprises peuvent recourir à des formes spéciales de financement, telles que l’affacturage (factoring), le crédit-bail (leasing), le financement participatif (crowddonating, crowdsupporting, crowdlending, crowdinvesting) ou encore les levées de fonds en cryptomonnaie (ICO / ITO). Présentation.

L’affacturage (factoring) peut représenter une source de financement intéressante, surtout pour les entreprises existantes qui reçoivent des commandes de leur clientèle. Il consiste à vendre des créances pour obtenir des rentrées d’argent immédiates, quelle que soit l’échéance du paiement, et pour se défaire du risque de défaut (y c. de sa surveillance). Cette forme de financement convient moins aux jeunes entrepreneurs, car ces derniers n’ont souvent pas encore suffisamment de créances de clients.

S’ils ne souhaitent pas lever des fonds étrangers, les entrepreneurs peuvent opter pour le crédit-bail (ou leasing) de biens d’équipement. Cette forme de financement convient en particulier aux entreprises jeunes et dynamiques qui présentent un fort potentiel de rendement, mais possèdent peu de fonds propres.

De nombreuses plateformes en ligne de financement participatif ou crowdfunding permettent aux PME suisses de se financer directement auprès des particuliers, sans passer par les acteurs traditionnels. Elles sont actives dans le crowddonating, le crowdsupporting, le crowdlending ou encore le crowdinvesting.

Les jeunes PME peuvent également avoir recours à l’Initial Coin Offering (ICO), parfois aussi appelée Initial Token Offering (ITO). Cette forme de financement s’apparente à une opération de crowdfunding au cours de laquelle des investisseurs engagent de la monnaie virtuelle pour aider les entreprises à préfinancer leur service ou produit.

Dernière modification 28.06.2018

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/finances/financement/formes-speciales.html