Le management de la qualité selon ISO 9001

Un système de management de la qualité (SMQ), d’après ISO 9001 par exemple, est un réel système de gestion et de contrôle. Par conséquent, la décision d’introduire un tel système fait partie des décisions stratégiques d’une entreprise.

Un système de management de la qualité (SMQ) est censé prouver qu'une entreprise est capable de garantir à tout moment la qualité définie de ses produits et services. Ainsi, elle est à même de mieux s'orienter sur sa clientèle afin d'acquérir des avantages concurrentiels. Un SMQ ne cible pas uniquement les profits matériels à court terme, mais agit durablement, sur le moyen et le long terme.

Chaîne de réaction

La chaîne de réaction d'un SMQ peut être définie comme suit:

Schéma. Montre la chaîne de réaction d'un système de management de la qualité

Qu'entend-on par qualité?

La qualité est désignées par l'"ensemble des mesures économiques et non polluantes d'une organisation visant à satisfaire les besoins exprimés ou implicites des clients et de la société".

La qualité en quelle quantité? La qualité (externe) exprimée par le client est nécessaire à la survie d'une entreprise. Mais cela ne suffit pas. L'entreprise doit garantir que la qualité est réalisée à des prix conformes au marché (qualité interne).

La gestion de la qualité s'est par conséquent imposée, du fait qu'il coûte moins cher d'éviter les erreurs que de les réparer à la fin du processus de production. Les frais liés aux erreurs sont minimisés, lorsque l'entreprise maîtrise ses processus déterminants pour la qualité et améliore en continu ses performances.

ISO 9001

La norme ISO 9001 représente la certification SMQ leader dans le monde entier. Elle décrit de manière exemplaire l'ensemble du système de management de la qualité et sert de base à la constitution d'un SMQ complet. Ci-après, vous trouverez les sept principes du management de la qualité décrits conformément à ISO 9001:

  1. Orientation client
  2. Leadership
  3. Implication du personnel
  4. Approche processus
  5. Amélioration continue
  6. Approche factuelle pour la prise de décision
  7. Relations mutuellement bénéfiques avec les fournisseurs

Principaux domaines d'application

Trois secteurs revêtent une importance considérable pour l'introduction d'ISO 9001:

  1. Stratégie du marché
    Du point de vue de la stratégie du marché, un certificat ISO sert à une entreprise placée parmi la concurrence afin de prouver la qualité de ses produits et de ses services. Pour les fabricants, les fournisseurs et les grandes entreprises internationales, le certificat est "quasi obligatoire" pour accéder à des mandats d'une certaine envergure.
  2. Avenir garanti
    L'introduction d'un SMQ aide une entreprise à poursuivre le développement de son propre potentiel. Il s'agit ainsi d'un bon moyen pour une entreprise d'organiser et d'orienter son avenir avec plus de sérénité, malgré le changement et les conditions cadres et exigences modifiées.
  3. Signification légale
    D'un point de vue légal, la norme ISO 13485 (produits médicaux) et la série des normes ISO 9000 (tout autre produit) sont acceptées comme une unique base de certification par toutes les sociétés nationales de normalisation et de certification en Europe et dans le monde entier.
    Ainsi, ces normes proposent une vaste base légale. Ce qui revêt une importance considérable pour les entreprises actives au niveau international, surtout pour la responsabilité du fait des produits. Il est important de savoir néanmoins que les normes ne présentent pas en soi de caractère légal.

Règles fondamental d'un SMQ

Un système de management est un instrument permettant d'appliquer de manière ciblée les objectifs d'une entreprise. Il s'agit ici de planifier les procédures d'entreprise, de les exécuter conformément à la planification, de procéder à un contrôle de la réussite et de les corriger si le résultat souhaité n'est pas atteint.

Si l'on représente le système de management de la qualité par un schéma, il représente un cycle PDCA (plan, do, check, act), des termes traduits par planifier, faire, contrôler et réagir. En outre, il convient de commencer par une analyse (situationnelle) de l'état actuel de l'entreprise, d'où le terme de cycle A-PDCA (a pour analyse).

Schéma. Représente le système de management de la qualité selon le cycle de planification, faisabilité, contrôle et réaction

Le cycle fonctionne ainsi:

  • Dans une première phase, le plan est élaboré, qui décrit le quoi, le comment et qui est responsable de l'exécution de la tâche. Parallèlement, une prévision est donnée en tant qu'objectif, le résultat de la tâche escompté.
  • Au cours de la phase de mise en œuvre, l'exécution a lieu conformément au plan. Il est possible d'introduire, en cas de tâches/projets importants, un sous-cycle de règles. Les résultats sont définis en tant qu'objectifs effectifs.
  • Au moment du contrôle, la prévision et l'objectif effectif sont comparés.

    Les mesures d'adaptation sont examinées sur la base de l'évaluation du comparatif:
    • L'exécution doit-elle être modifiée?
    • Le plan doit-il être modifié?
    • De nouvelles prévisions sont-elles nécessaires?
    • Etc.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Informations

Dernière modification 27.09.2019

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/certification-normalisation/normalisation/management-qualite.html