Le leasing sur les biens d’équipement

Le leasing sur les biens d’équipement constitue une alternative aux fonds étrangers. Il convient bien aux entreprises dynamiques, disposant de peu de fonds propres.

La société de leasing met à disposition de l’entreprise des équipements en échange d’un paiement mensuel. La propriété reste entre les mains de la société de leasing. De tels contrats contiennent en général une option d’achat qui permet au preneur de reprendre les équipements à l’échéance du leasing, et ce pour un prix restant fixé à l’avance.

Alors que les leasings sur les biens d'équipement constituent surtout une alternative au crédit en compte courant et au prêt, ils sont également proposés en alternative aux avances à terme fixe ou même aux crédits à taux fixe, pour des volumes plus importants.

Le leasing convient particulièrement aux entreprises dynamiques avec un potentiel de rendement élevé, mais avec peu de fonds propres. Il n'accable ni les liquidités, ni les fonds étrangers. De plus, les versements pour le leasing sont déductibles des impôts.

A cela s'oppose le fait que la durée du cycle vie de l'objet de leasing reste limitée. De plus, le leasing coûte cher, puisque les sociétés de leasing fixent leur tarif selon les coûts de refinancement, la durée d'amortissement relativement courte et les frais administratifs et qu'elles ajoutent en plus un supplément variable de risque et de bénéfice. Enfin, dans le leasing (tout comme dans le factoring), les recettes courantes diminuent et la valeur de rendement de l'entreprise est ainsi réduite.

Check-list: avantages et inconvénients du leasing

Le leasing est une bonne solution pour protéger les liquidités de l'entreprise. Il engendre en revanche de nombreux frais annexes.

Avantages:

  • Protège les liquidités de l’entreprise.
  • Facilite la planification du budget et les calculs.
  • Allège le bilan et améliore le rendement des fonds propres.
  • Favorise les liquidités de réserve pour le financement/élargit les activités de base.

Inconvénients:

  • Le leasing coûte plus cher que les capitaux empruntés (les versements de leasing entraînent des frais de refinancement, des courts délais d'amortissement, des frais administratifs, une marge de bénéfice et une surprime de risque).
  • Les taux de leasing doivent toujours être payés, même si les affaires vont mal.
  • En cas de retrait anticipé, des frais de retraits élevés sont à envisager.
  • Les entrées courantes sont réduites, et la valeur de rendement de l'entreprise est donc réduite.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Dernière modification 13.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/finances/financement/formes-speciales/leasing.html