Comment financer une succession?

Pour que le financement d’une succession se déroule dans les meilleures conditions possibles, il est nécessaire de prendre en compte un certain nombre de paramètres.

Ci-après, quelques facteurs de réussite importants pour le financement de la succession d'entreprise:

Evaluation de l'entreprise

  • Réalisme. Les directions antérieures appelées seules à évaluer la valeur de l'entreprise ont tendance à surévaluer leurs propres performances. Pour obtenir une évaluation réaliste, il est donc conseillé de faire appel à des tierces personnes indépendantes.
  • Rendement ou valeur intrinsèque. De nos jours, les entreprises sont évaluées avant tout du point de vue du rendement. Lors de la préparation de la transmission, il est conseillé d'écarter de l'entreprise les immobilisations non nécessaires à l'exploitation et les actifs circulants superflus.
  • Validité des actifs. Avant la transmission d'une entreprise, les actifs devraient être examinés à la loupe et, si nécessaire, épurés (p. ex. débiteurs douteux, marchandises obsolètes, charges anciennes, etc.)
  • Saine dotation en fonds propres. Avant la transmission, il vaut la peine de s'assurer que les fonds propres se situent dans la proportion usuelle de la branche par rapport au total du bilan. Une dotation en fonds propres trop faible fait l'effet d'une sonnette d'alarme pour les investisseurs.

Transparence suffisante

  • MIS, système de planification, de budgétisation et de controlling fiable. Les partenaires de financement pourront plus vite se faire une image claire de l'entreprise lorsqu'il existe un système d'informations qui fournit pour plusieurs périodes consécutives des chiffres préparés de façon identique. Plus il est simple d'établir un bilan intermédiaire (compte de résultats mensuel voire sur une période plus courte), plus il est facile d'agir rapidement sur le cours des choses et, si nécessaire, de redresser la barre.
  • Organisation des processus. Tant pour le partenaire financier que pour le successeur, il est indispensable que les processus dans l'entreprise soient clairement définis et consignés afin de leur permettre de se faire plus facilement une idée. De plus, cette façon de faire réduit la dépendance vis-à-vis des personnes clé tout en facilitant la conduite des collaborateurs.

Examiner des solutions de rechange pour la transmission

  • Une analyse claire de toutes les possibilités (famille, MBO, vente de l'entreprise, etc.) et un processus de décision rationnelle lors du choix du successeur (descendants ou personnes externes) aident également les bailleurs de fonds à avoir confiance en la direction de l'entreprise, sachant qu'elle prendra, aussi à l'avenir, des décisions intelligentes et raisonnables.

Estimation réaliste des besoins en capitaux

  • Examen de plusieurs variantes. Des évolutions négatives inattendues au niveau du chiffre d'affaires ou des coûts devraient également être prises en compte lors de la planification. Il s'avère donc surtout utile d'établir le plan de trésorerie sous différentes conditions de marché. Y est étroitement liée la:
  • Prise en compte de garanties. Pour les investisseurs, il est important que l'entreprise puisse survivre aux évolutions défavorables des marchés. Il vaut donc la peine de réfléchir à l'origine et à la disponibilité de moyens supplémentaires au cas où se produiraient des événements imprévus.

Définition claire des compétences

  • Droits de signature, nomination des organes, gouvernance d'entreprise. L'environnement de l'entreprise devient plus complexe et change rapidement; la concurrence se durcit. Pour ces raisons, il est important que des personnalités indépendantes apportent leur soutien à l'entrepreneur, homme ou femme, lors des décisions importantes. Une séparation stricte des pouvoirs empêche que la réussite ou l'échec de l'entreprise soit le fait d'une seule personne ou d'un groupe d'intérêts.

Autolimitation

Les partenaires financiers désirent limiter leurs risques. Dans l'intérêt de l'entreprise et d'un risque réduit, il est souhaitable que:

  1. Tous les domaines et organes de l'entreprise (pour les sociétés de capitaux) ne soient pas dominés par une seule personne;
  2. Le savoir décisif soit réparti sur plusieurs personnes;
  3. Les processus dans l'entreprise soient transparents.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Dernière modification 11.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/succession-cessation-d-activite/transmission-entreprise/evaluer-l_entreprise/facteurs-de-reussite.html