Mode d'emploi pour l'acquisition d'un serveur

Le serveur de l'entreprise conserve toutes les données électroniques la concernant. Le choix d'un bon modèle est donc essentiel.

Infrastructure du serveur

Un serveur est une centrale de commande de l'infrastructure électronique d'une entreprise. Le serveur de l'entreprise sauvegarde les données saisies sur les PC des utilisateurs (clients), offre des applications et des données de manière centrale et s'occupe de beaucoup d'autres choses telles que la protection de toutes les données sur les mémoires mortes externes.

Avant d'acheter, il faut bien prendre en compte la consommation d'électricité, en plus de la prestation technique et de la modularité.

Quelques critères importants pour le choix d'un serveur convenable:

  • Utilisation sur internet ou sur l'intranet
  • Système d'exploitation de serveur utilisé
  • Connaissances de l'administrateur web
  • Mécanismes de sécurité requis pour l'accès au serveur
  • Nombre d'utilisateurs
  • Quantité de données requise
  • Tâches du serveur (mise à disposition de documents, utilisation de la banque de données)
  • Intégration de données et de systèmes de banques de données déjà existants
  • Prix
  • Consommation électrique
  • Clients

Les clients (à ne pas confondre avec la clientèle) peuvent être des postes de travail ou des terminaux qui accèdent aux données de l'entreprise depuis un serveur central. On fait toutefois la différence entre les clients fixes et les clients mobiles. Les clients peuvent être des PC usuels, mais aussi des dispositifs mobiles comme des smartphones. Lors du choix des appareils clients, il faut s'assurer que leurs logiciels sont compatibles avec ceux du serveur.

Ecrans

Les principaux critères déterminant si un moniteur est bon pour les yeux ou non:

  • Pixels défectueux
  • Clarté
  • Temps de réaction
  • Possibilités de réglage sur l'écran

La certification TCO en matière d'ergonomie des produits introduits au bureau est attribuée par la Confédération suédoise des employés professionnels (Tjänstemännens Centralorganisation, TCO). Le standard TCO doit surtout sa réputation au domaine des écrans d'ordinateur (TCO 92, 95, 99, 03, 06).

Bien que les recommandations TCO sévères ne soient pas prescrites par la loi, elles sont très répandues dans le domaine informatique. Même les bons écrans peu onéreux correspondent à un standard TCO, bien que celui-ci ne soit pas toujours actuel. Les moniteurs de certification TCO 06 émettent très peu de rayonnements et consomment peu d'énergie.

Imprimantes

Les imprimantes classiques prévues pour un seul PC sont aujourd'hui de moins en moins populaires dans les entreprises. Pour des raisons de coûts, celles-ci sont remplacées par des imprimantes connectables en réseau ou par des appareils multifonctions.

Quiconque achète une imprimante ou un appareil multifonctions devrait d'abord s'informer précisément sur les applications:

  • Faut-il de la couleur ou un appareil monochrome suffit-il?
  • Combien de pages seront imprimées par mois?
  • Quels formats et quels médias l'imprimante doit-elle pouvoir imprimer?
  • Faut-il pouvoir brancher l'imprimante en réseau?
  • L'impression recto/verso est-elle nécessaire?

Pour s’informer sur les imprimantes, on peut consulter des sites spécialisés dans l’informatique comme www.chip.de, www.pctipp.ch ou www.lesnumeriques.com.

Infrastructure de réseau

Dans les locaux d'une entreprise comptant plusieurs employés, une infrastructure de réseau interne rapide et sûre est nécessaire. Les entreprises ont le choix entre le réseau câblé ou sans fil.

Exemples de solutions câblées:

  • Les réseaux Ethernet (Ethernet est une technologie de réseaux de données câblée pour des réseaux de données locaux, lesdits Local Area Networks (LAN))
  • Les solutions Powerline (transfert de données par le réseau électrique interne de la société)

Les solutions sans fil sont bien plus flexibles. Il n'est pas nécessaire d'avoir des câbles partout ni de prendre des mesures de rénovation coûteuses.

RPV (réseau privé virtuel)

En raison de la mobilité croissante et de la flexibilisation des horaires de travail, le "home office" (travail à la maison) gagne de l'importance. Par conséquent, les entreprises et les collaborateurs doivent pouvoir accéder n'importe quand et depuis n'importe où au réseau de l'entreprise. Le réseau privé virtuel (VPN, Virtual Private Network, en anglais) peut constituer une solution. Les RPV relient les PC ou les réseaux via internet et assurent un transfert sûr des données.

Les collaborateurs externes ont ainsi accès aux données internes de l'entreprise et peuvent travailler comme s'ils étaient au bureau. Ceux qui font partie d'un RPV peuvent échanger des données comme dans un réseau interne d'entreprise (LAN). Les collaborateurs externes, surtout, devraient disposer d'une connexion au réseau interne de l'entreprise via un RPV, car les données pourraient, dans le cas contraire, atterrir dans les mauvaises mains.

De manière générale, il existe trois types de RPV:

  • Logiciels que l'utilisateur gère lui-même
  • Hardware que l'utilisateur gère lui-même (passerelle RVP)
  • Fournisseur de RPV externe

Alimentation électrique ininterrompue (ASI)

Si le réseau n'est pas performant, les entreprises ayant une infrastructure électronique peuvent en souffrir terriblement. Lors de coupures de courant de plusieurs heures, le travail doit être interrompu, malgré les appareils d'alimentation électrique ininterrompue (ASI), car les batteries ne tiennent généralement pas aussi longtemps.

Les appareils ASI sont surtout adaptés pour les centres de calcul, mais ils conviennent également aux petits bureaux. Ils sont introduits dans les arrivées des appareils à protéger. Selon l'installation, l'ASI peut protéger les systèmes connectés des pannes suivantes:

  • Coupure de courant
  • Sous-tension
  • Surtension
  • Oscillation de fréquence
  • Courants harmoniques

Les appareils ASI simples pour PC sont en vente à des prix très avantageux. Les appareils qui doivent couvrir toutes les pièces d'un réseau coûtent plus cher. Les appareils ASI devraient être équipés d'un dispositif de protection contre les courts-circuits et la surcharge. De plus, l'ASI doit pouvoir compenser sous-tensions et surtensions.

La capacité des ASI doit être supérieure à celle de tous les utilisateurs qui sont connectés (en général de 25%). Le temps d'autonomie du réseau devrait se situer entre 5 et 15 minutes à plein régime. En outre, l'ASI devrait pouvoir être connectée en réseau. Il faudrait aussi impérativement disposer d'alarmes optiques ou acoustiques qui rendent les utilisateurs attentifs aux perturbations.


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Informations

Dernière modification 25.03.2019

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/infrastructure-ti/infrastructure-technologie-information-ti/hardware.html