Les erreurs à ne pas commettre sur la toile

Il peut arriver qu’une stratégie de marketing en ligne ne produise pas les résultats escomptés. Des erreurs courantes en sont bien souvent à l’origine.

Le marketing en ligne est une tâche ardue. Lorsque l’on démarre son activité en ligne, il ne faut pas s'attendre à des résultats extraordinaires dans l'immédiat. Mais si le trafic ou les ventes n’ont toujours pas augmenté après quelques mois, il faut s'interroger sur les raisons de cet échec. Quelques exemples d’erreurs courantes:

  • Une stratégie de vente trop agressive. Les consommateurs détestent avoir l'impression d'être poussés par tous les moyens à l'achat. Ce principe est d'autant plus vrai sur internet, où les utilisateurs ont tendance à être plus aguerris et plus critiques que dans la "vraie vie". Si vous êtes perçu comme une entreprise qui pratique le harcèlement ou le "spamming", vous risquez de vous retrouver bien vite sur liste noire, dans le meilleur des cas. Gardez à l'esprit que ce qui fait votre valeur ajoutée sur internet est le service que vous pouvez apporter aux gens pour répondre au mieux à leurs besoins. Soyez à l'écoute des demandes de votre public et adaptez votre stratégie en conséquence.
  • Une stratégie de vente inintelligible. Vous avez peut-être tellement bien intégré le principe du marketing par la production d'informations pertinentes et neutres que l’on ne sait plus très bien ce que vous avez à proposer. Gardez à l'esprit que toute votre stratégie de marketing en ligne n'a pour but que d'augmenter la notoriété de votre entreprise et donc ses ventes.
  • Une communication qui se trompe de cible. Peut-être n'avez-vous pas correctement identifié votre public cible ou les réseaux sociaux sur lesquels il se trouve. Votre communication peut être bonne, mais inadaptée à votre marché propre. Assurez-vous d'être là où se trouvent vos clients ou partenaires potentiels et prêtez attention à leurs besoins.
  • Une communication anonyme et impersonnelle. Même s'ils fonctionnent dans un espace virtuel, internet et les réseaux sociaux ne sont pas là pour remplacer le contact humain, mais au contraire le faciliter. Evitez les réponses automatisées, hautaines ou impersonnelles. Les réseaux sociaux favorisent le rapprochement entre entreprises et particuliers, profitez-en pour communiquer de manière amicale et informelle avec votre public ou vos fans tout en restant professionnel.
  • Une communication dispersée et inefficace. Par excès d'enthousiasme, vous vous êtes peut-être inscrits sur le maximum de plateformes possible. Le suivi est rendu difficile, voire impossible à assurer. Certains comptes ne sont plus mis à jour, votre blog est alimenté de manière épisodique, etc. Votre communication donne l'impression d'être brouillonne et incohérente. Plutôt que de vous précipiter sur des dizaines de réseaux sociaux, concentrez-vous sur l'essentiel. Soyez présent uniquement sur les sites qui comptent pour votre entreprise et votre marché et sur lesquels vous avez réellement les moyens de vous investir.
  • Une communication opaque ou mensongère. Les utilisateurs d'internet et des réseaux sociaux sont à la recherche d'informations transparentes et véridiques. Une communication mensongère ou qui fait l'impasse sur des problèmes réels est le meilleur moyen de se mettre à dos les internautes et de générer des commentaires négatifs. Si vous voulez connaître le succès dans votre stratégie en ligne, vous devez être le plus transparent et ouvert possible. Si des erreurs manifestes ou des manquements de la part de votre entreprise ont été mis au jour, acceptez la critique et proposez des compensations. Cela montrera que vous êtes une entreprise sérieuse et soucieuse du bien-être de ses clients et partenaires, tout en vous donnant l'occasion de vous améliorer.
  • Une réactivité déficiente. Vous avez réussi à susciter l'intérêt de votre public, mais ne parvenez pas à "transformer l'essai". Le maître-mot d'internet et des réseaux sociaux est l'interactivité. Vous devez vous intéresser à ce qui se dit de vous et de votre entreprise, que ce soit en bien ou en mal. Mettez en place une stratégie de veille pour évaluer l'impact de votre image sur les réseaux sociaux et sur internet et réagissez-y en conséquence, le plus rapidement possible.

Sources: Réseaux sociaux et entreprise: les bonnes pratiques, Christine Balagué et David Fayon, Pearson, 2011; Le marketing en ligne, Jon Reed et Christine Balagué, Pearson, 2011.


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Dernière modification 13.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/reseaux-sociaux/tirer-parti-reseaux-sociaux/erreurs-ne-pas-commettre.html