Comment organiser le financement de son entreprise?

Les fonds propres sont les capitaux mis à disposition de l'entreprise par ses propriétaires. Cela leur confère un droit de regard sur l’entreprise.

Les fonds propres comprennent les moyens que le fondateur ou un tiers (par exemple des amis, des connaissances ou d'autres investisseurs) mettent à disposition de la société sous forme d'actions ou de parts du capital social. Ils comprennent aussi les résultats cumulés.

On qualifie généralement de fonds étrangers les fonds mis à disposition de l'entreprise par des créanciers, sous forme d'emprunt bancaire par exemple. Ces bailleurs de fonds posent des conditions pour l'octroi de crédits et exigent un intérêt proportionnel au risque.

Les règles d'or du financement...

Les fonds propres devraient couvrir le risque de faillite. Mais quelle est la proportion judicieuse entre fonds propres et fonds étrangers? Il n'existe pas de formule générale pour cela. Néanmoins on estime souvent qu’une part de 50% de fonds propres au moins est nécessaire pour les entreprises industrielles et de 40% au moins pour les entreprises commerciales.

... et les règles d'or des banques

Une autre règle classique du financement (la règle d'or des banques) est liée à la correspondance des échéances des fonds actifs (éléments de la fortune) et passifs (fonds étrangers et fonds propres). On parle de congruence des échéances.

Les actifs détenus à long terme doivent donc être financés par des fonds (capitaux propres et dettes) échus à long terme. On veillera ainsi à ce que les fonds à long terme (souvent on estime l’échéance à plus d’une année) soient supérieurs aux actifs détenus à long terme. Il en découle que les actifs détenus à court terme (une échéance de moins d’une année) devraient être supérieurs aux fonds étrangers échus à court terme.

Dans la pratique, la structure de financement doit aussi prendre en compte les spécificités de la branche et de l'entreprise. Elle doit être considérée du point de vue de la liquidité, de la sécurité et de la rentabilité. Elle doit permettre à l’entreprise d’être en mesure de traverser une crise et d’exister durablement.

Source: page révisée le 9 juillet 2020 par Vincent Dousse, HEIG-VD, Yverdon.


Dernière modification 28.07.2020

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/finances/financement/principes/comment-organise-financement-entreprise.html