Crowdfunding: chacun son modèle

Selon leur domaine d’activité et leurs objectifs, les PME peuvent opter pour une des quatre formes de financement participatif existantes en Suisse. Tour d’horizon

Des bonhommes découpés dans du papier devant des pièces de monnaie.

Le crowdfunding connaît un véritable essor. Plus de CHF 568 millions ont été levés par ce biais ces huit dernières années en Suisse, dont CHF 374,5 millions en 2017, selon le rapport

Crowdfunding Monitor Switzerland de la Haute école de Lucerne. Il existe aujourd’hui une quarantaine de plateformes actives dans le pays via lesquelles plus de 160'000 personnes ont investi et fait des dons en 2017. Crowdsupporting, crowddonating, crowdlending et crowdinvesting: il existe différents modèles de financement participatif potentiellement intéressants pour les entreprises. Passage en revue.

1. Crowdsupporting

Dans ce modèle, appelé aussi reward-based crowdfunding, un projet est financé par plusieurs contributeurs qui sont récompensés par des prestations offertes par l’entreprise ou des produits en précommande. Il est très utilisé par les start-up mais aussi par les PME plus anciennes qui y font appel pour des actions spécifiques. C’est le cas de la marque horlogère lausannoise Code41 qui a rassemblé CHF 2,889 millions en moins de 72 heures pour la création d’un nouveau modèle de montres. "Lancer une campagne de crowdfunding, c’est faire une étude de marché en temps réel, explique Vincent Pignon, vice-président de la Swiss Crowdfunding Association. Les plateformes sont de véritables caisses de résonance, des accélérateurs de réussite mais aussi d’échec." D’où l’intérêt de bien communiquer et de fédérer une communauté suffisamment large en amont.

Un pari réussi pour le magazine en ligne zurichois Republik qui a récolté CHF 3,4 millions pour son projet de média indépendant en 2017 (lire notre interview du 7 août). Le Cirque Knie a également financé par ce moyen l’achat d’un nouveau chapiteau à hauteur de CHF 254'101. Cette opération terminée en janvier 2019 était avant tout marketing puisque les finances de la société familiale de Rapperswil (SG) sont saines.

2. Crowddonating

Plébiscité par de grandes ONG comme Greenpeace ou le WWF, le crowddonating est un appel aux dons, sans aucune contrepartie. Les contributeurs soutiennent des projets qui ont un impact positif sur la collectivité. L’Association pour la sauvegarde du Léman a ainsi récolté plus de CHF 50'000, en grande partie grâce aux dons, pour la création d’une application permettant de collecter et d’analyser des données sur les déchets sauvages présents dans le lac. Ces plateformes ont changé les règles du jeu: désormais, les investisseurs soutiennent une action en particulier et non une organisation tout entière. Ils sont parties prenantes et savent où va leur argent. "Il y a un besoin de transparence très fort. C’est un défi pour les structures bien installées qui doivent opérer de vrais changements culturels et communiquer davantage sur leurs actions.", souligne Vincent Pignon.

3. Crowdlending

Ce modèle permet à des privés ou à des PME d’emprunter de l’argent sans passer par une banque. L’avantage du crowdlending est la rapidité avec laquelle les demandes de crédit sont traitées. Il n’est pourtant pas adapté à toutes les structures: "Face aux risques potentiels, les investisseurs privés privilégient des PME bien établies qui inspirent confiance", note Vincent Pignon.

L’aspect communautaire est aussi important. En 2011, le boulanger genevois Eric Emery a été l’un des premiers à faire appel au crowdlending. Arrivé en fin de bail, il n’avait pas les fonds nécessaires pour poursuivre son activité dans des locaux plus grands. Grâce à sa communauté de clients fidèles, il a recueilli CHF 1,675 million sous forme de prêt. Un nouveau type de concurrence face à laquelle les établissements bancaires s’organisent en lançant leur propre solution de crowdlending, à l’image de PostFinance et de sa plateforme Lendico.

4. Crowdinvesting

Ce modèle permet aux contributeurs d’investir dans des sociétés et des biens immobiliers. En contrepartie, ils perçoivent des intérêts ou une participation dans l’entreprise. Plusieurs plateformes ont émergé en Suisse, dont Investiere. Grâce à elle, la start-up vaudoise Kiwi, active dans la fintech, a pu récolter CHF 1,5 million pour continuer à développer son application de micro-crédit. Autre exemple, la jeune pousse saint-galloise SoFlow a levé EUR 850'000 auprès de 582 investisseurs sur le site internet Seedmatch pour le déploiement de ses petits véhicules électriques.

Initialement destiné aux start-up et PME, le crowdinvesting s’est aussi très vite développé dans le secteur immobilier et auprès des individus. "C’est en Suisse que les plus gros montants sont investis car les plateformes ont réussi à attirer de nombreux propriétaires", précise Vincent Pignon. Un système qui permet aux contributeurs de devenir copropriétaire à moindre coût. Entre 2016 et 2017, il est le modèle de financement participatif ayant enregistré la plus grosse augmentation (hausse de 245% des montants investis).


Informations

Sur le thème

"L’idée était de fédérer un groupe de personne autour d’un projet commun"

Présent à Genève et bientôt à Bâle, Ta Cave a vu le jour à Lausanne au printemps 2015. Le premier bar communautaire de Suisse a été un pionnier du crowdfunding dans la région. Il a récolté CHF 275'000 en moins d’une semaine grâce à quelque mille contributeurs. La récompense: l’apéritif à vie dans toutes les unités, existantes et futures. Cet engouement, Guillaume Luyet, l’un des fondateurs de Ta Cave, l’explique par l’esprit communautaire de la démarche. "La volonté de lancer une campagne de crowdfunding s’est imposée naturellement, explique cet ancien de l’Ecole hôtelière de Lausanne. L’idée n’était pas simplement de lever des fonds mais de fédérer et d’impliquer un groupe de personnes autour d’un projet commun." Un moyen également de prendre la température auprès des clients potentiels et de faire parler du concept. La formule gagnante pour la PME qui projette de continuer à se développer en Suisse et à l’étranger.

Dernière modification 07.08.2019

Début de la page

des nouvelles intéressantes et de précieuses informations pour les créateurs d'entreprise et les entrpreneurs.
https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/theme-du-mois/2019/crowdfunding-chacun-son-modele.html