Choisir les meilleurs indicateurs environnementaux

Choisir les indicateurs de performance environnementale les plus adaptés aux besoins d’une PME demande de rester cohérent avec les objectifs fixés.

La seconde étape du processus consiste à sélectionner certains voire tous les 18 indicateurs de performance environnementale présentés dans cette rubrique. Ces derniers ne représente qu'une base, à laquelle une PME peut ôter ou ajouter des éléments en fonction de son activité. Des indicateurs supplémentaires peuvent être utilisés.

Il est possible, surtout au début du processus, que la PME ne possède pas toutes les données requises pour le calcul de certains indicateurs. Cela ne devrait pas représenter un frein pour l'entreprise en question. Pour commencer, des données même partielles permettent de mettre le doigt sur des problèmes en termes de performances environnementales.

Nombre d'indicateurs à retenir

La quantité d'indicateurs sélectionnés dépend des données déjà à disposition de l'entrepreneur, et des moyens que ce dernier est prêt à mettre en place pour en récolter d'autres.

  • Débutant. Pour un premier pas vers une production durable, un entrepreneur peut sélectionner un à cinq indicateurs en fonction des données que l'entreprise collecte en temps normal.
  • Intermédiaire. Un entrepreneur plus avisé peut étendre son action et choisir entre six et douze indicateurs liés aux problématiques spécifiques identifiées.
  • Avancé. Pour les plus avisés, il est possible de mesurer 13 à 18 indicateurs de performance environnementale, voire davantage si l'activité de l'entreprise s'y prête.

Comment choisir les bons indicateurs

  • Identifier les indicateurs pertinents. Les indicateurs choisis devraient refléter les objectifs fixés lors de la première étape. Par exemple, si l'utilisation d'énergie a été définie comme une priorité, l'entrepreneur doit prendre en compte l'indicateur de consommation d'énergie (O2), l'indicateur de consommation d'énergie renouvelable (O3) ainsi que l'indicateur d'émissions de gaz à effet de serre (O4).
  • Etablir quelles données sont nécessaires. Pour chaque indicateur, la PME doit fournir une série de données qu'il faut relever méticuleusement.
  • Mettre en place un processus de relevé des données. L'entrepreneur doit s'assurer que les données soient récoltées minutieusement et gérées de façon à garder tout leur sens, à ne pas être dénaturées. Par exemple, un règlement peut stipuler que certaines données soient mesurées d'une certaine façon, à intervalles réguliers et que les résultats soient systématiquement recopiés dans un document spécifique. Les anomalies ou problèmes éventuels seront alors très vite identifiés.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Informations

Dernière modification 24.08.2017

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/responsabilite-societale-des-entreprises-rse/les-premiers-pas-vers-une-production-durable/choisir-indicateurs.html