Comprendre l'avenir de son entreprise

Il s'agit d'étudier précisément l'impact de futurs phénomènes sur les performances de son entreprise. Il faut alors savoir comment les anticiper.

Phase 2:
Comprendre le futur

La deuxième phase consiste à compléter, sélectionner, discuter et évaluer les informations récoltées. Il faut répondre aux questions suivantes: que signifie une tendance / une évolution pour mon entreprise? Quelles conséquences sont possibles, vraisemblables, souhaitables, menaçantes ou influençables? Et que puis-je faire aujourd'hui pour préparer mon entreprise à leur faire face?

Brainstorming

Le brainstorming est une méthode de découverte et de structuration des idées qui consiste à récolter les idées d'un groupe de personnes sur un sujet de manière spontanée et associative dans le plus court laps de temps possible. Dans le cadre du processus de prévoyance, cette méthode sert à trouver des idées, par exemple sous forme d'innovations et de nouveaux secteurs d'activité pour le développement de nouveaux produits et/ou services.

Conseils pratiques:

  • La règle de base est la suivante: pas de critiques négatives lors d'un brainstorming. Ne rejetez aucune idée d'emblée. Ce qui peut paraître fou à première vue est peut-être LA solution de demain.
  • Si possible, des clients, des fournisseurs ainsi que des personnes extérieures au secteur d'activité et d'âges différents devraient y participer eux aussi.
  • Tous les éléments évoqués devraient être notés à l'aide de mots-clés. Dans un deuxième temps, ces mots-clés peuvent être triés en fonction d'idées directrices ou d'axes thématiques. Chaque participant évalue individuellement les trois éléments qui lui semblent les plus importants, par exemple en leur attribuant des points. Les priorités pour la suite du travail peuvent ainsi être fixées.

Extrapolation des tendances

La méthode d'extrapolation des tendances consiste à projeter des tendances et développements actuels dans le futur. Cette mesure est souvent utilisée de manière intuitive et offre une orientation utile pour les PME, du moins à court et moyen terme. La méthode est cependant déconseillée pour esquisser une perspective à long terme, étant donné que plus l'on se projette loin dans l'avenir, plus l'incertitude augmente et moins les résultats sont prévisibles.

Conseils pratiques:

  • Lors de l'extrapolation des tendances, une probabilité élevée pour certains développements sera attribuée. La difficulté réside dans l'évaluation objective des différentes tendances selon leur "vraie" probabilité. Pour certains développements, le vieillissement de la population par exemple, la probabilité de leur évolution est relativement élevée. Pour d'autres développements, l'entreprise doit constamment remettre en question les prévisions individuelles et courantes.
  • Ne vous appuyez pas uniquement sur l'extrapolation des tendances. Posez-vous au moins la question suivante: est-ce que cela pourrait aussi se passer tout à fait différemment? Si oui, dans quelles circonstances?

La technique de Delphes

Cette technique se fonde sur l'idée qu'un groupe d'experts dispose de plus de connaissances à propos d'un sujet ou d'un développement qu'un seul individu. Le but est d'obtenir un consensus aussi fiable que possible au sein d'un groupe d'experts par l'intermédiaire de plusieurs questionnaires écrits évalués à divers stades. Les experts donnent leur avis et leurs appréciations indépendamment les uns des autres afin d'éviter de s'influencer.

Conseils pratiques:

  • Une version abrégée de la technique, appelée mini-Delphes, peut être menée au sein de toute PME; des spécialistes de différents départements ou également des clients et des fournisseurs qualifiés peuvent être consultés pour certaines questions d'avenir (par exemple évolution sectorielle, développements technologiques ou nouveaux marchés).
  • Concentrez-vous sur un nombre limité de questions et demandez aux personnes consultées des motivations succinctes pour les évaluations.
  • Une consultation d'experts peut également être effectuée régulièrement. Vous pouvez par exemple organiser un "future lunch" mensuel afin de discuter et d'évaluer divers thèmes d'avenir dans une atmosphère détendue.

Feuille de route

Dans le domaine de la recherche prospective, la feuille de route consiste à établir le calendrier d'un développement attendu jusqu'à sa mise en place. Elle permet de structurer et de planifier grossièrement les stades de développement pour une période prolongée. Les tendances à long terme peuvent ainsi être mises en évidence dans leurs diverses phases, ce qui permet de prendre en compte les incertitudes et les orientations alternatives.

Conseils pratiques:

  • Une feuille de route est réalisée graphiquement et s'apparente à un plan. Plusieurs chemins et plusieurs jonctions possibles y sont dessinés.
  • Puis, les objectifs, les résultats ou les activités d'une feuille de route doivent être identifiés. Enfin, ces éléments sont intégrés dans une structure générale et reliés entre eux par des flèches.
  • Cette technique se prête pour l'établissement des feuilles de route technologiques, aussi bien que pour la représentation transparente de développements stratégiques et de marchés, de stades de production, de structures de processus ou d'organisation, mais surtout en tant qu'instrument d'orientation, de décision et de communication. 

La technique des scénarios

L'objectif de cette technique consiste à proposer plusieurs variantes possibles pour l'avenir. Par opposition à l'extrapolation des tendances, qui présente seulement un avenir prévisible et rectiligne, les scénarios offrent une palette étendue d'avenirs possibles, souhaitables, probables ou à éviter.

Conseils pratiques:

  • Les scénarios aident à créer des options de réserve, afin d'être paré à diverses éventualités. De plus, ils peuvent servir d'excellente base de communication au sein de l'entreprise, car ils présentent des développements futurs complexes de manière transparente et synthétique.
  • Les scénarios peuvent prendre la forme d'un document écrit, d'un film d'animation, d'une bande dessinée ou d'autres représentations visuelles.
  • La prudence est toutefois conseillée dans l'utilisation de cette technique, car elle requiert souvent trop de ressources et est considérée comme peu productive par les PME.
  • Une solution alternative est d'utiliser des scénarios sectoriels ou nationaux et d'y projeter votre entreprise. Des programmes de prévoyance d'Etats, de grands groupes ou d'associations professionnelles ont déjà souvent élaboré des scénarios pour un marché ou une technologie et les ont publiés.
  • Consultez un spécialiste en matière de scénarios afin qu'il vous assiste sur le plan méthodologique.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Dernière modification 13.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/innovation/prevoyance-d_entreprise-pour-les-pme/les-instruments-de-la-prevoyance-pour-les-pme/phase-2.html