Le fonctionnement d’un cercle de qualité

Un "cercle de qualité", sorte de workshop sur l'innovation, se fonde sur la définition préalable d'une série d'indicateurs de la performance.

1. Définition du problème et description de la situation actuelle

Les participants au "workshop" décrivent la situation actuelle selon leur point de vue, ceci afin de poser les premiers jalons et de s’assurer que tous parlent de la même chose.
2. Elaboration d’indicateurs clés de performance (KPI) ou de ratios Afin de mesurer ensuite le succès du résultat obtenu, il s’agit de fixer des indicateurs clés de performance (KPI) d’entrée de jeu. Cela signifie que la présentation de la situation actuelle doit s’appuyer sur des faits concrets et des chiffres, lesquels serviront de point de départ dans l’optique d’une vérification ultérieure. Les objectifs doivent être vérifiables: la règle SMART constitue un instrument idéal dans ce sens. Par conséquent, les objectifs doivent être: spécifiques (S), mesurables (M), ambitieux (A), raisonnés (R) et à terme (T).
 
3. Analyse des causes du problème Dans le cadre du "workshop", diverses techniques de créativité sont utilisées dans le but d’identifier les causes du problème.
4. Elaboration de solutions et propositions d’amélioration Tout comme pour la phase précédente, les techniques de créativité s’adaptent ici également au mieux, lorsque des propositions et solutions innovatrices doivent être discutées au sein d’une équipe. Important: les phases de la collecte et de l’évaluation d’idées doivent avoir lieu séparément et être prises en considération indépendamment l’une de l’autre.
5. Planification des mesures Les solutions apportées seront ensuite regroupées dans un "catalogue de mesures", appelé aussi "liste d’actions". Les mesures en questions seront décrites et définies une à une, et les responsabilités respectives fixées.
6. Mise en œuvre A ce stade, le lien de cause à effet entre la communication de l’information et la phase de la réaslisation est direct. Dans le meilleur des cas, les participants du "workshop" assureront eux-mêmes la concrétisation des mesures mises en place.
7. Contrôle Les indicateurs cités au point 2 (KPI) seront vérifiés. Il ne faudrait pas contrôler uniquement la réalisation, mais aussi le résultat (analyse des divergences).
8. Processus d’amélioration continue (PAC) Les résultats constatés au point 7 trouvent leur prolongement dans le processus d’amélioration continue (PAC). Si l’écart entre ces deux dernières phases est trop important, le thème retourne au "workshop" pour être réétudié.

Source: "Innovationsmanagement für KMU", Haupt, 2012.


Informations

Dernière modification 24.10.2018

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/innovation/etapes-processus-innovation/processus-innovation/management-idees/cercle-de-qualite.html