Les vertus de la critique constructive pour la créativité

Encourager les employés à critiquer le travail de leurs pairs stimule la créativité et affine la qualité des idées.

Chaque matin, une poignée d'animateurs et d'informaticiens des studios Pixar se retrouvent dans une salle de projection pour analyser les séquences réalisées la veille. Ces "sessions de critique" sont souvent tendues et génèrent des débats animés sur des points de détail. Mais elles sont indispensables pour stimuler la créativité des collaborateurs, selon l'entreprise.

Ces sessions ont été perfectionnées pour éviter qu'elles ne dégénèrent en bagarre stérile. Chaque commentaire négatif doit être accompagné d'une proposition positive pour remédier au problème constaté. L'erreur devient ainsi un premier pas sur le chemin de l'amélioration. Cette méthode, appelée "plussing", garantit que la critique soit toujours constructive.

Charlan Nemeth, psychologue à l'université de Berkeley, a voulu comparer l'efficacité d'un brainstorming classique avec une méthode plus critique. Il a divisé 265 étudiants en groupes de cinq personnes et leur a demandé de réfléchir à des solutions pour améliorer la fluidité du trafic à San Francisco. Les équipes devaient suivre des consignes différentes. Certaines d'entre elles devaient respecter les règles strictes du brainstorming classique: laisser libre cours à l'imagination sans se critiquer; d'autres avaient le droit de débattre et même de critiquer les idées émises. Résultat: les débats ont généré 25% de propositions en plus! Voir aussi:

Une colère saine favorise la créativité

Une discussion des propositions émises semble ainsi obliger chacun à réfléchir au travail de ses collègues et chercher à l'améliorer. Elle peut aussi propager la notion que tout le monde peut se tromper et facilite l'acceptation des critiques sur son propre travail. En outre, ceux qui prennent part aux sessions de critiques se voient investis d'une mission pour repérer les manquements des autres. Ils se sentent davantage responsabilisés.

Par ailleurs, la colère suscitée chez les collaborateurs soumis aux critiques de leurs pairs semble favoriser la créativité, du moins sur le court terme, selon une étude menée par les chercheurs néerlandais Matthijs Baas, Carsten De Dreu et Bernard Nijstad. Ceux-ci ont comparé la performance de sujets fâchés avec celle de sujets dont l'humeur était neutre lorsqu'on leur demandait d'imaginer des solutions pour protéger l'environnement. Les premiers se sont montrés plus originaux, même si leur productivité en termes d'idées a ensuite rapidement décliné.

Sources: Imagine: How Creativity Works, Jonah Lehrer, Houghton Mifflin Harcourt.


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Dernière modification 13.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/creativite/methodes-creativite/critique-constructive.html