Etudes de cas

Pixar, Google Zurich ou encore Rackspace ont aménagé leurs locaux de sorte à stimuler la créativité de leurs employés. Présentation.

Dans une entreprise, l'architecture d'intérieur peut influencer non seulement l'humeur mais aussi la créativité des employés. Plusieurs enseignements peuvent être tirés d'exemples concrets.

Les toilettes centralisées de Pixar

Le succès des studios d'animation Pixar fait rêver. Depuis 1995, ceux-ci ont produit près d’une quinzaine de longs métrages en images de synthèse. Chacun a généré plus de USD 350 millions de recettes. Un résultat dû en large partie à l'inventivité de cette firme créée en 1979 comme une division de Lucasfilm, la société de production de George Lucas, pour développer des effets spéciaux informatisés. En effet, Pixar ne devient une société indépendante qu'en 1986, sous l'impulsion de Steve Jobs notamment.

Pour stimuler la créativité de ses employés, Pixar a mis en place une série d'aménagements inédits de ses locaux, destinés à favoriser les échanges d'idées et les interactions entre les collaborateurs issus de différents départements.

Premièrement, tout le monde - les informaticiens, mais aussi les scénaristes ou les dessinateurs - travaille dans le même bâtiment, une ancienne usine de fruits en conserve située au nord d'Oakland, en Californie. Deuxièmement, un grand espace aéré se trouve au centre de la bâtisse. On y trouve les boîtes aux lettres, les salles de réunion, la cafétéria, un magasin de cadeaux et même les seules toilettes. Une façon de susciter les rencontres fortuites et les discussions impromptues, puisque chacun s'y rend en général au moins une fois dans la journée. Troisièmement, le campus Pixar comporte 11 bars pour favoriser les échanges dans un cadre informel et détendu.

Les toboggans de Google Zurich

Les bureaux de Google, dispersés dans le monde entier, font figure de modèle d'architecture d'intérieur propice à la créativité. Le siège de Google à Londres est doté de trois "open space" avec des places de travail non attribuées, où les ingénieurs peuvent s'installer au gré de leurs envies. Le long des parois, des espaces plus "intimes" - des petites salles qui se ferment au moyen d'un rideau, avec des canapés et des gros coussins - peuvent héberger les discussions de groupe. Mais les employés peuvent aussi se retrouver dans des salles de réunion plus formelles, délimitées par des panneaux de verre. Au milieu des couloirs, des petits plots blancs sont destinés à accueillir les conversations impromptues.

A Zurich, où Google possède son deuxième centre de recherche le plus important après les Etats-Unis, l'ambiance est similaire. Les collaborateurs qui souhaitent s'aérer l'esprit un moment - plusieurs études scientifiques suggèrent que les pauses permettent de stimuler la créativité - ont accès à des consoles de jeux vidéo, à des tables de billard, à une salle de gym, à un espace massage ou à un jardin. Ils ont aussi le droit de consacrer 20% de leur temps de travail à un projet personnel.

La décoration d'un nouvel immeuble, ouvert en 2011, est particulièrement audacieuse: on y trouve une reproduction du tunnel ferroviaire du Saint-Gothard, une jungle, des igloos, des anciennes télécabines ou encore des toboggans entre les étages. De quoi stimuler l'imagination des collaborateurs et peut-être aussi de les encourager à passer plus de temps au travail.

Partout, des tableaux blancs sont accrochés aux murs pour accueillir les idées surgies à l'improviste. Les employés ne manquent pas non plus de lieux pour se retrouver dans une ambiance décontractée: chaque place de travail est située à 33 mètres au maximum d'une cafétéria. Toute la nourriture est gratuite.

Comme à la maison chez Rackspace

D'autres firmes ont choisi d'aménager leurs locaux pour ressembler à une maison. Ils engendrent ainsi un flou entre l'espace privé et professionnel, dans le but de susciter chez les collaborateurs une sensation de confort et de bien-être qui stimule leur créativité.

Rackspace, une société américaine de cloud computing, a inauguré récemment un bureau à Londres où chaque étage recrée l'ambiance d'une pièce. Le rez-de-chaussée est appelé "le garage" et est orné d'une voiture Mini et de murs de briques Un autre étage est décoré comme un salon, avec des canapés en cuir et une cheminée. Il y a aussi un niveau "jardin", avec du faux gazon et des balançoires.

Dans la même logique, la firme britannique Innocent Drinks, qui vend des jus de fruits, permet à ses employés de travailler en shorts et pieds nus. Les bureaux sont recouverts de faux gazon et remplis de plantes.


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Informations

Dernière modification 13.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/gestion-pme/creativite/creer-climat-creatif/amenagemen-locaux/etudes-de-cas.html