Bien organiser les réserves de liquidités

Neuf faillites sur dix sont causées par une crise des liquidités. Une planification précise du budget est donc cruciale pour assurer la survie d'une firme.

Le budget révèle à quelles charges et à quel produits il faudra s'attendre au cours de l'année. Cependant, dans la plupart des cas, les frais et les recettes ne sont pas répartis de la même manière sur l'année. Surtout dans le cas de nouvelles entreprises, mais aussi pour les entreprises déjà existantes, les charges et le produit se présentent de manière irrégulière. Il peut s'agir, par exemple, de dépenses pour l'acquisition de matériel, pour les salaires et les efforts de vente ou pour les réceptions de paiements qui proviennent de contrats (à long terme) et qui ne peuvent pas être facturées régulièrement.

Il est donc absolument obligatoire d'établir une planification des liquidités aussi précise que possible afin que de pouvoir conclure à quel moment il faut disposer de quelles liquidités. Si votre solvabilité n'est pas assurée à tout moment, vous risquez des sommations, des poursuites et, au pire des cas, la faillite. On estime que neuf faillites sur dix ont pour cause une crise de liquidités.

La réserve de liquidités ne doit cependant pas être trop grande parce que cet argent ne rapporte que peu ou pas du tout d'intérêts. Si, toutefois, un manque de liquidités survient, il faut essayer de récolter de l'argent le plus rapidement possible en:

  • émettant rapidement les factures,
  • fixant des délais de paiement plus courts,
  • exigeant des paiements anticipés et des acomptes,
  • gérant les créances auprès des clients par le factoring,
  • profitant totalement des limites de crédit.

On peut également conserver l'argent dans les caisses en:

  • négociant des délais de paiements plus longs,
  • retardant les acquisitions qui ne sont pas urgentes,
  • comprimant le processus de production,
  • réduisant les stocks,
  • remettant les travaux de maintenance,
  • en louant ou en prenant les installations en leasing plutôt que de les acheter.

Si cela ne suffit pas, il faut se procurer de nouvelles liquidités en:

  • vendant les installations dont on n’a plus besoin,
  • augmentant les dettes à long terme,
  • se procurant des fonds propres ou étrangers auprès des actionnaires,
  • incluant des prêts personnels,
  • réduisant les prélèvements privés.

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Informations

Dernière modification 07.03.2018

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/finances/comptabilite-et-revision/planification-liquidites.html