Evaluation des entreprises selon la méthode du cash-flow actualisé

  1. Etablissez un budget détaillé pour les années à venir. Etant donné que les investissements en actifs circulants et en installations fixes ont une large influence sur les flux financiers de fonds, il s'agit de choisir un horizon de planification incluant tout le cycle d'investissement.
  2. Vu que le futur Free Cash-flow (FCF) flux de fonds disponibles (FDF) ne peut être estimé de manière réaliste que pour un certain nombre d'années planifiées, il faut, au-delà de la période de planification, calculer à la place du FCF FDF une valeur dite résiduelle (rente future capitalisée). Cette valeur résiduelle, en règle générale 50% de la valeur estimée de l'entreprise, est chiffrée en capitalisant un FDCF représentatif.
  3. Chaque résultat est ensuite escompté à la date de référence fixée au jour déterminant pour l'évaluation au moyen du taux d'intérêt pondéré des coûts de financement. En escomptant ainsi, on ramène tous les rendements futurs à la date de référence au moment de l'évaluation, afin d'identifier la valeur actuelle de ces rendements.
  4. Les valeurs actuelles escomptées sont alors déduites du capital étranger et l'on y ajoute les avoirs qui ne sont pas indispensables à la bonne marche de l'entreprise. On obtient alors la valeur effective du capital propre (respectivement la valeur de l'action).

Source: OBT

Dernière modification 03.02.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/finances/comptabilite-et-revision/cashflow/cash-flow-actualise.html