Calcul entrepreneurial et marge sur coût variable

Le rapport entre les coûts fixes et les coûts variables détermine si une entreprise est viable. Explications et conseils.

Les coûts fixes et les coûts variables sont les grandeurs de base pour l'élaboration du calcul entrepreneurial. Ils dévoilent si une entreprise est rentable ou pas. En effet, à long ou à court terme, cela ne sert pas à grand chose de faire un bon chiffre d'affaires et de gérer une entreprise très occupée si on ne couvre pas les coûts.

L'entrepreneur doit donc savoir exactement avec quels produits ou services il désire faire du bénéfice et avec lesquels il subira des pertes. Pour pouvoir déterminer cela, il faut calculer la marge sur coût variable.

Les coûts fixes sont les coûts permanents, peu importe combien la société produit et rentabilise. Parmi les coûts fixes on compte, par exemple, le loyer, les mensualités de leasing, les primes d'assurance ou les frais d'électricité et de chauffage.

Les coûts variables, par contre, dépendent entièrement de la production et marchandise ou de la prestation de services. Parmi les coûts variables on compte entre autres l'achat de marchandise, les frais de transport ou de douane,  ou le coût de l'énergie pour la production.

Calcul simplifié

Pour calculer la marge sur coût variable, on doit simplement décompter les coûts variables du chiffre d'affaires. La somme restante aide à couvrir les coûts fixes de l'entreprise. Si la part des coûts fixes du coût total s'élève à 30%, la marge sur coût variable devra également correspondre à 30%. Dans le cas contraire, l'entreprise encaissera des pertes ou devra combler ces coûts par un financement croisé de produits plus profitables. Si la marge sur coût variable est plus élevée, elle génère du bénéfice.

On peut s'informer sur le montant moyen de la marge sur coût variable auprès des associations de la branche et calculer ensuite le chiffre d'affaires minimum à réaliser. S'il se situe, comme dans l'exemple précédent, autour de 30% et qu'il correspond, dans l'entreprise, à CHF 60'000, il faut réaliser au moins CHF 200'000 de chiffre d'affaire afin de couvrir les frais.


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Dernière modification 10.10.2018

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/savoir-pratique/finances/compatbilite-et-revision/couts-fixes-et-variables.html