Entrepreneuriat en Suisse: l’activité des étudiants

L’esprit entrepreneurial des étudiants suisses se situe encore en dessous de la moyenne internationale. La majorité ne songe pas à fonder une société.

L'esprit entrepreneurial des étudiants des hautes écoles spécialisées (HES) et des universités suisses se situe encore en dessous de la moyenne internationale. Selon une enquête menée en Suisse auprès de 3'400 étudiants dans le cadre du Global University Entrepreneurial Spirit Students' Survey (GUESSS), la majorité d'entre eux n'ont jamais clairement songé à créer une entreprise et visent en premier lieu un emploi dans une PME ou une grande firme après leurs études.

Proportion d’étudiants désireux de fonder une entreprise, 2016

 

 

Directement après la fin des études

Cinq ans après la fin des études

Pérou

1

13.6%

69.3%

Colombie

2

17.8%

67.4%

Mexique

3

12.1%

65.9%

Equateur

4

23.6%

64.2%

Panama

5

17.6%

61.7%

Ukraine

6

8.2%

61.6%

Argentine

7

21%

61.6%

Salvador

8

21%

57.8%

Uruguay

9

10.4%

56.9%

Biélorussie

10

8.9%

56.8%

Inde

11

24.3%

56.8%

Kazakhstan

12

15%

53.8%

Chine

13

8.2%

52.3%

Russie

14

10.7%

51.3%

Slovaquie

15

9.1%

46.1%

Liechtenstein

16

17.7%

45.6%

Macédoine

17

14.5%

45.2%

Pologne

18

6.6%

40.2%

Moyenne

19

8.8%

38.2%

Maroc

20

6.9%

38%

Luxembourg

21

7.3%

37.8%

Lituanie

22

7.3%

37.8%

Estonie

23

9.1%

37.5%

Brésil

24

9.8%

37.4%

France

25

5%

36.1%

Croatie

26

7.3%

36.1%

Canada

27

5.7%

35.1%

Malaisie

28

9.5%

34.3%

Slovénie

29

7.1%

33.2%

Hongrie

30

3.8%

33%

Suisse

47

3.4%

21.1%

Source: International report of the Global University Entrepreneurial Spirit Students' Survey (GUESSS) 2016 (prochaine édition: 2018)

Informations 

Dernière modification 10.10.2017

Début de la page