Chiffres sur les PME: fermeture d’entreprises

Créer une société, c’est aussi prendre le risque de ne pas connaître le succès. Après quelques années, certains entrepreneurs sont contraints de mettre la clé sous la porte.

Le taux de survie moyen des nouvelles entreprises en Suisse s’élève à 83,6% après un an d’existence, d’après les statistiques de la démographie des entreprises de l’OFS. Ainsi, 32'727 sociétés créées "ex-nihilo" en 2016 étaient toujours actives en 2017.

Si l’on s’intéresse aux entreprises créées en 2013, les chances de survie s’avèrent, à un an, légèrement supérieures dans le secteur secondaire: 84,6% subsistent en 2014, contre 83,8% dans le secteur tertiaire. Après deux ans d’existence, la tendance s’inverse. Les entreprises du secteur tertiaire affichent un taux de survie de 70,9% en 2015, contre 70,6% pour le secondaire; puis, après trois ans d’existence, de 61,8% dans le tertiaire et 60,9% dans le secondaire. Après quatre ans d’existence, ces valeurs atteignent 54,7% dans le tertiaire et 54,1% dans le secondaire.

Chiffre_PME_2019_FR_13
OFS, Statistique sur la démographie des entreprises 2013-2017 (prochaine publication : décembre 2020)

La faillite de l'entreprise

En 2018, 13'971 cas d'ouvertures de procédures de faillites de sociétés et de personnes ont été enregistrés dans le cadre de la loi sur les poursuites pour dettes et la faillite (LP), soit 714 cas de plus qu'en 2017 (+ 5,4%).



Informations

Dernière modification 28.02.2020

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/faits-et-tendances/politique-pme-faits-et-chiffres/chiffres-sur-les-pme/fermetures-d_entreprises.html