Faits et chiffres sur les PME en Suisse

Deux apprentis en blouse de travail écoutant les conseils d'un formateur

Quelle est la politique suisse en matière de PME? La Confédération soutient activement ce segment majeur de l’économie. Explications et statistiques.

Les petites et moyennes entreprises jouent un rôle fondamental dans l'économie suisse. De la simple boulangerie à la start-up active sur internet, en passant par le fabricant de machines, les PME forment l'écrasante majorité des entreprises et génèrent deux tiers des emplois dans le pays. Elles apportent une contribution majeure à la créativité, la croissance et la prospérité nationales.

Consciente de l'importance des PME en Suisse, la Confédération prête une attention particulière à ces entreprises et s'efforce de répondre à leurs besoins. Au moyen d'une politique élaborée sur mesure, elle tâche continuellement de leur simplifier la vie et d'entretenir un environnement optimal pour le bon développement de leurs affaires. Les objectifs prioritaires de la stratégie suisse en faveur des PME sont les suivants:

  • Alléger la charge administrative
  • Développer la cyberadministration
  • Encourager la création d'entreprises
  • Améliorer les conditions de financement des entreprises
  • Faciliter l'accès aux marchés
  • Promouvoir l'innovation

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) constitue le pivot de la politique en faveur des PME. Il œuvre en étroite collaboration avec divers partenaires, au nombre desquels figurent le centre d'excellence pour l'internationalisation des entreprises Switzerland Global Enterprise, l'Assurance suisse contre les risques à l'exportation (SERV) et les quatre sociétés coopératives de cautionnement suisses. Le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) s'implique lui aussi afin de garantir les meilleures conditions cadres possibles. Parmi les autres partenaires importants, on peut citer les associations représentant l'économie, telles que l'Union suisse des arts et métiers (Usam), la Fédération des entreprises suisses (economiesuisse), ou encore les associations faîtières des différents secteurs.

Comment définir une PME en Suisse et dans l'UE?

Bien qu'il n'existe aucune définition officielle de la notion de PME en Suisse, le SECO fait appel à un seul et unique critère: le nombre d'employés. Toute entreprise marchande, quelles que soient sa forme juridique et son activité, est considérée comme une PME à condition qu'elle emploie moins de 250 personnes, soit entre 1 et 249 salariés. 

Les PME sont, d'après la définition de la Commission européenne, les entreprises qui occupent moins de 250 personnes. À cela s'ajoutent deux autres critères au choix: le chiffre d'affaires annuel ne doit pas excéder 50 millions d'euros, ou le total du bilan ne doit pas excéder 43 millions d'euros.

Les PME en chiffres

Nombre d'entreprises, méthodes de financement, créations ou encore fermetures de sociétés: grâce aux multiples études réalisées auprès des PME en Suisse, les entrepreneurs peuvent comparer leurs résultats avec les moyennes nationales. Panorama des principales statistiques.

La politique suisse en matière de croissance

Pour doper l'économie suisse, la Confédération a mis sur pied une politique de croissance forte. Ses mesures concernent aussi les PME.


Abonnez-vous à notre newsletter gratuite pour rester constamment à la page (inscription en haut à droite).


Informations

Dernière modification 21.11.2019

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/faits-et-tendances/politique-pme-faits-et-chiffres.html