La cybercriminalité touche de plus en plus les PME

Un cadenas rouge affiché sur un écran d’ordinateur portable

(22.11.2017) Les PME suisses sont de plus en plus exposées à la cybercriminalité. Environ 40% d’entre elles ont récemment subi une cyberattaque, que ce soit de l’hameçonnage de courriels ou les méfaits d’un logiciel malveillant, montre un sondage de la Haute école de Lucerne, daté de novembre 2017. 

Les PME helvétiques manquent de connaissances concernant la sécurité informatique, constatent les auteurs de l’étude. Or, comme le révèle le sondage, cette problématique ne concerne pas que les grandes entreprises du domaine bancaire ou de la pharma. 

La Haute école de Lucerne a interrogé 230 PME suisses issues de domaines d’activités très divers, du conseil à l’industrie en passant par la santé. Près de deux tiers des sociétés qui ont participé à l’étude autorisent leurs employés à utiliser leurs appareils privés pour envoyer ou consulter leurs e-mails professionnels.

Près d’un tiers d’entre elles permet aux salariés d’accéder à l’ensemble des applications informatiques de l’entreprise depuis l’extérieur. L’étude pointe aussi du doigt les services qui se trouvent sur le cloud, accessibles de partout. Environ 60% des PME interrogées y ont recours. Ces comportements sont risqués pour la sécurité informatique d’une entreprise. 

Les PME qui ont été confrontées à une cyberattaque se penchent davantage sur le sujet de la cybersécurité. Mais la grande majorité des PME avouent ne consacrer aucune ressource, ou uniquement des ressources minimes, à leur sécurité informatique. Et rares sont celles qui ont formé leurs employés à ces dangers au cours des douze mois qui ont précédé le sondage. 

Un point positif en revanche: des mesures techniques, telles que les sauvegardes, les anti-virus et pare-feu, sont utilisées par la quasi-totalité des PME interrogées.


Informations

Dernière modification 22.11.2017

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/aktuell/news/2017/immer-mehr-kmu-von-cyberkriminalitaet-betroffen.html