L’hôtellerie respire pendant l’été

Vue de la place Pestalozzi à Yverdon-les-Bains.

(16.09.2020) Le secteur touristique a retrouvé des couleurs au mois de juillet. Selon l’Office fédéral de la statistique (OFS), la branche a perdu environ un quart de ses nuitées (26,4%) par rapport à juillet 2019. Les régions de montagne s’en sortent mieux que les villes du Plateau.

Après des mois catastrophiques, l’hôtellerie connaît une réelle amélioration en juillet, avec une baisse limitée de 1,2 millions de nuitées. A titre de comparaison, le nombre de nuitées en avril, s’était effondré de 92% par rapport à la même période l’an passé. Les mois suivants, les professionnels de la branche observaient une légère amélioration avec une baisse de 79% en mai et de 62% en juin.

Les Suisses ont concouru à sauver l’été des hôteliers. Le nombre de nuitées de touristes indigènes a grimpé de 30,7%, pour s’établir à 2,6 millions, ce qui représente 601’000 unités supplémentaires. La part de touristes étrangers a, en revanche, été divisée par trois par rapport à l’an passé, avec un total inférieur à 800'000 nuitées.

Parmi les visiteurs étrangers, les Allemands représentent la plus grosse part du contingent, suivis par les voyageurs belges et français. Les touristes américains n’ont par contre pas repris leurs habitudes helvétiques. Ils pointent désormais à la huitième place en nombre de nuitées. Il en va de même pour les Chinois, désormais vingtième.

Certaines régions s’en sortent mieux que d’autres. Les villes ont connu un mois de juillet très difficile. Zurich (-75,8%), Lucerne (-59,8%), Lausanne (-43,6%) ou Genève (-73,1%) sont très touchées, alors que les territoires montagneux comme les Grisons (+13,2%), le Jura (+41,7%) ou le Tessin (+12,7%) tirent un bilan très positif de l’été.


Informations

Dernière modification 16.09.2020

Début de la page

des nouvelles intéressantes et de précieuses informations pour les créateurs d'entreprise et les entrpreneurs.
https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2020/l-hotellerie-respire-pendant-l-ete.html