Un nouvel outil contre le travail au noir

Un exemple d’une CartePro comportant la photo du collaborateur, le logo, un code QR, le nom de l’entreprise et les dates de validité.

(11.04.2018) Les associations patronales romandes s’engagent contre le travail au noir. Elles ont mis au point une nouvelle pièce d’identification des collaborateurs, appelée CartePro, qui permet de vérifier facilement que les conditions légales sont remplies pour chaque travailleur. 

La CartePro, lancée au mois de mars, se présente sous forme de badge qui peut être contrôlé via une application sécurisée et un code QR. Les maîtres d’ouvrage, les contrôleurs officiels et les commissions paritaires peuvent ainsi vérifier que le détenteur de la carte a le droit de travailler en Suisse et qu’il est bien annoncé auprès des institutions sociales compétentes. 

Six organisations patronales de Suisse romande, dont le Centre patronal et la Chambre vaudoise du commerce et de l’industrie, se trouvent à l’origine du projet. Elles souhaitent que les directeurs d’entreprise prennent leurs responsabilités dans la lutte contre le travail au noir. 

La CartePro est désormais disponible pour tous les membres de ces associations. Elle concerne l’ensemble des branches d’activités et des corps de métiers. L’ambition des initiateurs est d’étendre au maximum l’usage du nouvel outil. Ils soulignent ainsi que les entités qui souhaitent rejoindre l’initiative sont les bienvenues. 

Les créateurs de la CartePro rappellent par ailleurs que, dans le domaine de la construction, la lutte contre le travail au noir est également du ressort du maître d’ouvrage. Ce dernier, même s’il s’agit d’un particulier, peut aussi exiger que tous les ouvriers actifs sur le chantier soient en règle.


Informations

Dernière modification 11.04.2018

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2018/un-nouvel-outil-contre-le-travail-au-noir.html