Le baromètre des PME aussi solide qu’en 2011

Un homme portant une cravate et un casque consulte des plans sur un chantier.

(04.07.2018) Le baromètre UBS des PME retrouve son niveau de 2011. Entre janvier et avril 2018, il a progressé de 0,50 point pour se fixer à 1,14 point. Il rejoint ainsi pour la première fois la valeur qu’il affichait avant l’importante envolée du franc face à l’euro. 

La monnaie helvétique avait alors gagné 22% face à la devise européenne, rappelle la grande banque. L’embellie actuelle touche également les grandes entreprises, dont l’indice grimpe de 0,80 point à 1,14 point. Les deux indicateurs se situent ainsi nettement au-dessus de leur moyenne de long terme, analyse UBS, qui conclut que le "choc du franc" est surmonté. 

Les entreprises du bâtiment et les bureaux d'architectes et d'ingénieurs ont récemment connu une légère amélioration de leur situation économique. La tendance concerne aussi bien les PME que les grandes entreprises. 

Dans le secteur des services, PME et grands sociétés estiment que leur situation économique est bonne. Les premières se montrent toutefois plus optimistes en ce qui concerne les prévisions de prix. Les secondes ont connu un début d’année modéré, avant de renouer avec une dynamique positive. 

Les différences sont plus marquées dans le commerce de détail. Ici, les PME signalent davantage de difficultés liées au contexte économique. Le tableau est sensiblement le même dans le tourisme, où les grandes entreprises s’en sortent mieux que les petites qui font face à des baisses de leur chiffre d’affaires. 

Le baromètre UBS des PME se base sur les résultats d’une enquête mensuelle du centre de recherches conjoncturelles KOF.


Informations

Dernière modification 04.07.2018

Début de la page

des nouvelles intéressantes et de précieuses informations pour les créateurs d'entreprise et les entrpreneurs.
https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2018/le-barometre-des-pme-aussi-solide-qu-en-2011.html