En Suisse, le salaire médian se monte à 6'502 francs

Des figures humaines se tiennent debout sur des piles de pièces de monnaie de tailles différentes.

(30.05.2018) Le salaire brut médian pour un emploi à plein temps atteignait CHF 6'502 par mois en Suisse en 2016. C’est ce qui ressort de la nouvelle enquête suisse sur le niveau et la structure des salaires publiée par l’Office fédéral de la statistique (OFS). 

Les 10% des salariés les moins bien rémunérés ont gagné moins de CHF 4'313 par mois. Les emplois dans le commerce de détail (CHF 4'798), l’hôtellerie-restauration (CHF 4'337) et les services personnels (CHF 4'076) font partie des moins lucratifs. Cette dernière catégorie comprend aussi bien les employés d’une blanchisserie, d’un centre de fitness, d’un salon de coiffure, etc. 

A l’autre bout du spectre, les 10% des salariés les mieux payés ont engrangé plus de CHF 11'406 par mois. Les rémunérations les plus élevées se trouvent dans la pharma (CHF 9'835), les services financiers (CHF 9'742), l’informatique (CHF 8'900) ou les assurances (CHF 8'762). 

Environ un salarié sur trois a par ailleurs perçu un bonus en 2016. La valeur moyenne des primes a atteint CHF 9'033. Mais leur montant diffère selon la branche d’activité et les responsabilités de l’employé. Ainsi, le bonus d’un cadre supérieur dans le commerce détail a atteint CHF 15'267, tandis que celui d’un cadre bancaire dépasse les CHF 100'000. Les personnes sans fonctions de direction ont touché des primes bien moins élevées, de CHF 3'972 en moyenne. 

Autre constat de l’OFS: le salaire horaire des personnes qui travaillent à temps partiel (moins de 75%) sont systématiquement plus bas que ceux des salariés à temps plein. Plus la fonction hiérarchique est élevée, et plus le taux d’occupation est bas, plus cet écart se creuse. 

Les disparités salariales entre hommes et femmes ont atteint 12% en 2016, en léger recul par rapport à 2014 (12,5%). Ces inégalités sont plus marquées pour les postes à haute responsabilité, où la différence se monte en moyenne à 18,5%. A noter également que 60% des postes dont le niveau de salaire n’excède pas CHF 4'500 bruts mensuels sont occupés par du personnel féminin. A l’inverse, 83,3% des postes dont la rémunération dépasse 16'000 francs sont occupés par des hommes.


Informations

Dernière modification 30.05.2018

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2018/en-suisse-le-salaire-median-se-monte-a-6502-francs.html