Situation toujours tendue pour les PME industrielles

Plan rapproché d'une machine industrielle

(14.12.2016) La situation reste tendue pour les PME industrielles du pays. Le dernier baromètre ad hoc publié par UBS s’est certes légèrement amélioré – passant de -0,35 point en septembre à -0,16 point en octobre -, mais il demeure en dessous de sa moyenne à long terme. 

L’indice, qui ne prend pas en compte les sociétés actives dans la construction, est demeuré stable en ce qui concerne les grandes entreprises: en rythme mensuel, il est passé de -0,23 à -0,24 point. 

Au vu de ces résultats, le numéro un bancaire helvétique estime que la reprise dans l’industrie semble toujours aussi fragile, spécialement pour les exportateurs. Même si les chiffres d’affaires de nombreuses entreprises ont crû durant les derniers mois, la situation bénéficiaire n’en est pas moins tendue. 

En parallèle à son baromètre, UBS s’est penché sur les sociétés prestataires de services. Si elles accusent un tassement de leurs revenus, globalement, ces dernières se disent néanmoins satisfaites de la marche de leurs affaires. A noter que les grandes entreprises du secteur sont plus négatives que les PME. 

Plus précisément, le commerce de détail et le tourisme sont les plus affectés par la baisse des revenus. UBS précise que ces deux secteurs sont plombés par la forte concurrence liée à la cherté du franc par rapport à l’euro. 

La branche de la construction observe pour sa part une poursuite de la dynamique baissière amorcée il y a plusieurs moins déjà. Les PME sont davantage touchées par les tracas au niveau des revenus, qui se sont encore détériorés alors qu’ils se stabilisaient – à bas niveau – dans les grandes sociétés.


Informations 

Dernière modification 14.12.2016

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2016/situation-toujours-tendue-pour-les-pme-industrielles.html