Le secteur de la construction redresse la tête

Une petite maison en bois encerclée de figurines d'ouvriers de chantier est posée sur des plans de construction.

(02.12.2015) Après avoir enregistré des recettes en recul durant cinq trimestres consécutifs, le secteur de la construction redresse la tête. Selon l’indice suisse ad hoc, une hausse des ventes – corrigées des variations saisonnières - de 2,1% est escomptée pour le quatrième trimestre.

L’indicateur, établi par la Société suisse des entrepreneurs (SSE) et Credit Suisse, continue par contre à afficher des chiffres d’affaires en baisse par rapport à la même période de 2014 (-4,2%). Ses auteurs anticipent d’ailleurs une année globalement beaucoup moins faste que la précédente.

Selon les experts de la SSE et de Credit Suisse, la branche a néanmoins atteint un niveau plancher. En effet, dans le contexte actuel de taux négatifs, les investisseurs locaux portent plus facilement leur choix sur la pierre. Dès lors, les activités de construction devraient se dynamiser et les ventes se stabiliser.

Les responsables de l’indice suisse de la construction mettent le doigt sur un autre facteur qui devrait soutenir le secteur: les nouvelles mesures d’assouplissements monétaires anticipées de la part de la Banque centrale européenne. Sans oublier la timide amélioration du Produit intérieur brut escomptée pour 2016 en Suisse.

L’embellie observée en rythme trimestriel est à mettre sur le compte aussi bien du bâtiment que du génie civil. Ainsi, le sous-indice du bâtiment affiche une croissance de 1,9% par rapport à la période juillet-août-septembre 2015. C’est la construction de logements qui est le moteur de cette hausse (+2,5%).

Dans le génie civil, la progression est encore plus nette (2,4%). Credit Suisse et la SSE précisent que dans ce secteur, les réserves de travail continuent à être élevées si on effectue une comparaison à long terme.

Informations

Dernière modification 02.12.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2015/secteur-de-la-construction-redresse-la-tete.html