Les problèmes de succession en hausse

Un entrepreneur grisonnant se tient debout, bras croisés, devant un groupe de trois jeunes.

(30.12.2015) Les problèmes de succession augmentent en Suisse. Selon des chiffres compilés par la société Bisnode, 13,7% des PME helvétiques – soit 71’447 entreprises - étaient touchées par ce phénomène en novembre 2015, contre 12,5% une année auparavant.

Durant la période sous revue, le pays comptait 521'409 petites et moyennes entreprises inscrites au registre du commerce, précise Bisnode. Parmi elles, 7'709 de plus qu’en novembre 2014 n’avaient pas encore trouvé de repreneur alors que leur dirigeant était âgé de plus de 60 ans.

Les sociétés individuelles sont celles qui subissent les plus gros problèmes de succession (20,1%). Suivent les sociétés anonymes (14,4%) et les sociétés à responsabilité limitée (6,9%). Bisnode rappelle que ces dernières ont une histoire encore relativement courte, ce qui explique que leurs dirigeants n’ont généralement pas encore un âge critique.

D’un point de vue géographique, c’est le Nord-Ouest de la Suisse qui est le plus fortement touché par les problèmes de succession (15,5%). A l’autre bout de l’échelle se situe la Suisse italophone (11,8%). Du côté des cantons, Genève et Soleure constituent les deux extrêmes, avec respectivement 11,3% et 16,4%.

La taille des entreprises joue également un rôle dans leur propension à connaître des difficultés en matière de succession. Ainsi, les structures comptant moins de dix collaborateurs sont deux fois plus concernées (13,9%) que celles employant entre 50 et 249 personnes (7,1%). Quant aux sociétés dont les effectifs se chiffrent entre 10 et 49 salariés, elles sont 12,9% à devoir rapidement se trouver un nouveau dirigeant.

Informations

Dernière modification 30.12.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2015/problemes-de-succession-en-hausse.html