Les perspectives des entreprises s’assombrissent

Un employé, habillé tout en noir et sa serviette de travail à la main, se tient seul devant un bureau open space entièrement vide.

(11.03.2015) Les affaires des sociétés suisses se sont détériorées en février dans tous les secteurs d’activité. Selon les dernières enquêtes conjoncturelles du KOF, les perspectives d’emploi dans les entreprises industrielles n’avaient jamais autant chuté depuis 2008.

Petites, moyennes et grandes entreprises ont porté un jugement moins favorable sur leur situation qu’en janvier, indique l’étude du KOF qui reflète la nouvelle situation monétaire après la fin du taux plancher à 1,20 CHF pour 1 EUR. Dans les trois catégories de taille, la production a été ralentie et les effectifs diminués.

La situation s’est particulièrement obscurcie dans l’industrie de transformation. L’indicateur s’est fixé à -15,3 points en février, contre -0,3 point en janvier. Jamais un tel recul n’avait été constaté en l’espace d’un mois. Toutefois, la valeur actuelle de l’indicateur reste loin des -35 points atteints au printemps-été 2009.

Le refroidissement dans l’industrie de transformation ne se limite pas aux entreprises exportatrices. Les plannings de production ont été partout revus à la baisse et les plans d’embauche prévoient davantage de compressions de personnel. En février, il y a eu plus d’entreprises souhaitant réduire leurs effectifs ces trois prochains mois que de sociétés désirant les accroître. Il s’agit de la pire chute des perspectives d’emploi dans les entreprises industrielles depuis le début de la crise financière et économique en 2008.

Dans le bâtiment et les bureaux d’études, le recul est notable "sans avoir toutefois une ampleur exceptionnelle". Dans le commerce de détail, la situation est "tout juste satisfaisante". Les détaillants s’attendent à une baisse de leur chiffre d’affaires ces trois prochains mois et souhaitent diminuer largement leurs prix de vente. Dans le secteur financier, les instituts jugent en majorité leur situation bonne, mais les banques sont nettement plus sceptiques qu’auparavant. Des réductions de personnel sont également envisagées.


Informations

Dernière modification 27.09.2019

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2015/perspectives-entreprises-assombrissent.html