Croissance modérée en 2015

Graphique. Une pièce d'un franc est posée sur une courbe montrant une hausse.

(30.12.2015) Marquée par l’abandon du taux de change plancher, 2015 sera synonyme pour la Suisse de croissance modérée. Selon des prévisions revues à la baisse par le KOF, le produit intérieur brut (PIB) devrait augmenter de seulement 0,7% durant l’année qui s’achève.

Même si elles se sont avérées finalement moins marquées qu’on ne le craignait initialement, les incidences de l’abandon du taux plancher survenu en début d’année ont été considérables pour l’économie helvétique et le sont encore, souligne le KOF. Après un important recul au premier semestre 2015, les ventes hors des frontières ont encore stagné durant les trois mois suivants (en valeur nominale).

Pour l’année 2016, le centre de recherches conjoncturelles anticipe une augmentation de 2,9% des exportations. Cette dynamique positive aura des répercussions sur le PIB, qui devrait s’étoffer de 1,1%.

Le coup de barre provoqué par l’abandon du taux de change plancher ne sera plus ou moins digéré qu’à partir du milieu de 2016. L’année suivante, la croissance devrait s’élever à 2%. Les spécialistes du KOF précisent qu’en raison de la faible embellie des ventes à l’étranger et de la cherté persistante du franc, les importations augmenteront légèrement en 2016.

Même si la devise helvétique a légèrement perdu de sa valeur, les problèmes d’adaptation qui découlent de son haut niveau n’ont pas disparu. Par conséquent, des délocalisations de sites de production, ainsi que des tailles dans les effectifs, sont toujours anticipées. Dès lors, les investissements en Suisse ne devraient pas décoller.

Informations

Dernière modification 30.12.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2015/croissance-moderee-en-2015.html