L’internet mobile et l’internet fixe au coude-à-coude

Zoom sur les mains d'une personne alors qu'elle utilise son smartphone et sa tablette numérique simultanément.

(04.12.2013) L'internet mobile est sur le point de rattraper l'internet fixe en Suisse. Selon une étude de PricewaterhouseCoopers (PwC), les revenus liés à la consultation de sites web sur des supports tels que smartphones ou tablettes dépasseront ceux liés aux ordinateurs en 2015.

Dans le reste du monde, ce renversement de vapeur devrait se produire deux ans plus tard en moyenne. A ce moment-là, le nombre d'abonnés à l'internet mobile devrait atteindre 10,4 millions en terres helvétiques.

Dans le secteur des médias et du divertissement, ce sont logiquement les entreprises tournées vers le numérique qui connaîtront la plus forte croissance, prédit l'étude. Cette dernière table sur un bond de 15,1% des dépenses pour leurs produits d'ici 2017, contre un recul de 2,6% de la demande pour les produits analogiques.

Dans le secteur des médias, PwC anticipe un recul des revenus liés aux journaux et magazines imprimés de CHF 89 millions ces trois prochaines années. Les éditions numériques progresseront dans le même temps de près de 70%.

Le secteur de la musique, déjà fortement touché par le passage au numérique, poursuivra sur cette lancée. Dans la foulée, la question de la détermination du prix des œuvres - les produits numériques étant souvent moins chers que leurs équivalents physiques - sera plus actuelle que jamais.

Phénomène particulièrement intéressant pour les annonceurs, l'usage simultané de plusieurs écrans (télévision, ordinateur, smartphone) ira croissant. Or, grâce à l'adresse IP liant les différents appareils, l'émetteur de publicité pourra diffuser ses messages sur plusieurs appareils à la fois.


Informations

Dernière modification 30.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2013/internet-mobile-internet-fixe-coude-a-coude.html