Croissance considérable des exportations de viande

Des morceaux de viande crue et des aromates sont disposés sur une table.

(19.12.2012) Les exportations suisses de viande connaissent un véritable boom depuis une dizaine d'années. En 2011, 26'585 tonnes de viande ont été acheminées vers l'étranger, soit 14 fois la quantité exportée en l'an 2000, indique l'Administration fédérale des douanes (AFD).

La croissance des exportations de viande au cours des onze dernières années correspond à une hausse annuelle moyenne de 27%. A titre de comparaison, les envois de produits agricoles présentent une croissance annuelle moyenne de 11%. Les ventes de viande à l'étranger se sont élevées à CHF 84,9 millions en 2011, soit CHF 61,7 millions de plus qu'en 2000.

L'Allemagne est à elle seule responsable des trois quarts des achats de viande suisse en 2011 (20'491 tonnes). Depuis 2000, les exportations vers ce pays ont augmenté de 20'055 tonnes, soit 42% par an en moyenne, et représentent quatre cinquièmes de la croissance des ventes totales de viande.

Les deux débouchés suivants, la Côte d'Ivoire et la France, ont absorbé respectivement, 2'109 tonnes (8%) et 1'819 tonnes (7%) l'an dernier. Le commerce avec la France a ainsi doublé depuis 2000, alors que la Côte d'Ivoire est devenue un nouveau partenaire commercial de la Suisse durant cette période.

Les trois principaux acheteurs de viande suisse se sont intéressés avant tout aux abats comestibles de porc (Allemagne et Côte d'Ivoire), puis à la viande séchée de bœuf (France). Ces différents produits présentent un coût très variable, dû non seulement à la variété des produits carnés mais aussi aux différences selon le marché de destination. Ainsi en 2011, le prix moyen payé par l'Allemagne par kilo de viande s'est élevé à CHF 2,40, contre CHF 0,40 pour la Côte d'Ivoire. Quant à la France, elle a payé en moyenne CHF 17,60 par kilo.


Informations

Dernière modification 25.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2012/croissance-considerable-des-exportations-de-viande.html