Vers un gel des embauches au premier trimestre 2012

Sous le regard d'un autre employé, un salarié d'âge mûr quitte son bureau avec ses effets personnels rangés dans une boîte

(21.12.2012) Près de 89% des employeurs helvétiques ne prévoient aucun changement de leurs effectifs au cours du 1er trimestre 2012, selon un sondage de Manpower sur les perspectives d'emploi. Alors que 5% d'entre eux anticipent des embauches, 5% prévoient une diminution du nombre d'employés.

Obtenue en soustrayant ces deux pourcentages, la prévision nette d'emploi désaisonnalisée s'établit ainsi à 0%, en baisse de 2% en comparaison trimestrielle et de 4% en rythme annuel. Ce résultat, le plus faible depuis le 3ème trimestre 2010, est attribué par Manpower aux craintes liées à la crise de la dette européenne ainsi qu'au franc fort.

Sur les dix secteurs répertoriés dans l'étude, cinq devraient connaître une hausse des emplois. Parmi ceux-ci, le secteur regroupant les activités financières, l'assurance, l'immobilier et les services aux entreprises affiche la prévision nette la plus élevée (+8%). A l'inverse, le commerce enregistre les perspectives les plus pessimistes depuis le 3ème trimestre 2009, avec -15%.

Trois régions sur sept devraient connaître une augmentation du nombre d'emplois au cours du 1er trimestre 2012. La Suisse orientale enregistre les intentions de recrutement les plus optimistes (+11%). De l'autre côté de l'échelle, la Suisse centrale affiche la plus faible prévision nette: -12%. Selon Manpower, les régions dépendant fortement des exportations s'avèrent les plus exposées au recul des emplois en raison de la force du franc. C'est notamment le cas de la région lémanique, qui enregistre une prévision nette d'emploi de -6%.


Informations

Dernière modification 23.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2011/vers-gel-des-embauches-au-premier-trimestre-2012.html