La charge fiscale reste modeste en Suisse

Sur un bureau, une boîte de documents comptables ainsi qu'une calculatrice et un bloc notes.

(14.12.2011) En comparaison internationale, la charge fiscale en Suisse demeure modeste. Selon l'Administration fédérale des finances (AFF), elle s'est montée à 29,8% du PIB en 2010, enregistrant une légère augmentation de 0,1 point par rapport à l'année précédente.

La quote-part fiscale, qui additionne les recettes fiscales et les cotisations aux assurances sociales, a stagné légèrement en dessous de 30% depuis l'an 2000. Elle est nettement plus élevée dans la plupart des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui affiche une charge fiscale moyenne de 33,7% (2009).

Seuls le Japon, l'Irlande et, en queue de classement, les Etats-Unis (24,6%) présentent des charges fiscales plus basses que celles de la Suisse. A l'opposé, le Danemark (48,2%) affiche les charges fiscales les plus élevées, devant la Suède, la Belgique, l'Italie, la France, l'Autriche, la Finlande, les Pays-Bas, l'Allemagne, le Luxembourg, la Grande Bretagne, l'Espagne, la Nouvelle-Zélande et le Canada.

En 2010, la faible augmentation de la quote-part fiscale résulte principalement de l'accroissement des recettes enregistrées par les cantons et les communes, selon l'AFF. La quote-part fiscale a en revanche diminué au niveau de la Confédération et des assurances sociales. Le montant de la charge fiscale a en effet augmenté moins rapidement que le PIB dans ces deux secteurs.


Informations

Dernière modification 23.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/news/2011/charge-fiscale-reste-modeste-en-suisse.html