Planifier sa stratégie d’entreprise de manière numérique: possibilités et obstacles

Le développement stratégique fait partie des tâches décisives qu’une entreprise doit remplir pour s’imposer sur le marché. Ignaz Furger, propriétaire de Furger & Partner, explique comment ces stratégies peuvent être représentées de façon numérique.

Identifier toutes les forces de son entreprise et en tirer une stratégie pour l’avenir est crucial pour un directeur de PME. La numérisation peut aider à simplifier ces processus complexes. Elle permet notamment de gérer les diverses étapes et configurations et les rend accessibles à toutes les personnes impliquées. Ignaz Furger, propriétaire de Furger & Partner (Zurich), a développé un outil digital spécialement destiné aux petites et moyennes entreprises. Il explique son fonctionnement et analyse les défis à relever lors de l’élaboration d’une stratégie.

A quel moment une PME doit-elle développer une stratégie d’entreprise?

Ignaz Furger: Dès que les affaires commencent à devenir trop routinières, il faut développer une stratégie. En effet, si l’on attend qu’elles aient pris une tournure insatisfaisante, il est souvent trop tard pour agir. Le temps et les moyens viennent généralement à manquer en période de crise. L’orientation stratégique de l’entreprise est examinée une fois par année, mais la mise en œuvre des différentes mesures est contrôlée de manière continue. Ainsi, lorsqu’il faut faire face à des imprévus (comme la suppression du cours plancher face à l’euro l’année dernière), l’entreprise est en mesure d’adapter la stratégie – à condition qu’elle en ait défini une en période favorable.

Existe-t-il des événements spécifiques qui nécessitent une réorientation stratégique?

Furger: Parmi les situations classiques, on peut citer les changements de direction, les transformations technologiques, les signes annonciateurs de grands bouleversements concernant le marché ou la concurrence, ou encore l’achat ou la vente d’entreprises et de parts d’entreprise. En fonction de ces différents scénarios, l’orientation stratégique peut être remaniée tous les deux ou trois ans.

Quelles sont les étapes qu’une entreprise doit prendre en compte lors de l’élaboration de sa stratégie?

Furger: La question qui se pose toujours au départ est "Où en sommes-nous aujourd’hui?". Elle permet de faire le point sur l’entreprise: ses forces, ses faiblesses, ses opportunités et les menaces qui pèsent sur elle (méthode que l’on appelle également "analyse SWOT"). Dans un deuxième temps, il convient de déterminer la direction que l’entreprise doit prendre. Les différentes mesures de mise en œuvre sont ensuite définies sur cette base.

Quels sont les défis qui se posent actuellement aux entreprises en matière de développement stratégique digital?

Furger: L’un des principaux défis est l’absence de processus standardisés dans ce domaine. En finance, en controlling et en comptabilité, il existe des indicateurs et des plans définis. Ces derniers peuvent être représentés de façon numérique dans les systèmes d’information de l’entreprise. En revanche, dans le développement stratégique, l’analyse SWOT est sans cesse recréée, et les plans de mesures ne survivent généralement pas la première année. Or, un format homogène et durable est indispensable pour la numérisation de ce processus.

Quand est-il judicieux de recourir au développement numérique?

Furger: Tôt ou tard, tout ce qui présente un potentiel digital sera numérisé. En matière de développement stratégique, il s’agit pour le moment de la gestion des données et des contrôles de mise en œuvre des mesures. Quant à savoir si les applications numériques pourront jouer un rôle créatif grâce à l’intelligence artificielle, seul l’avenir nous le dira. C’est pourquoi l’élaboration d’idées grâce à des workshops reste incontournable.

Faire appel à des partenaires externes lors de l’élaboration d’une stratégie est-il indiqué pour une entreprise?

Ignaz Furger: Il existe deux types de soutien externe pouvant être utiles dans le cadre du développement stratégique: l’accompagnement méthodique (coach ou animateur de workshops) et le soutien en matière de contenu (experts). Lorsque l’on fait appel à des conseillers externes, il faut se rappeler que leurs connaissances sont également accessibles à la concurrence. Sans compter que dans la plupart des cas, ces connaissances nécessaires à l’élaboration d’une stratégie sont déjà disponibles au sein de l’entreprise. Néanmoins, les experts apportent bien entendu une valeur ajoutée sur certaines questions spécifiques.

Vous avez développé l’outil numérique "Strategy4ever". Pouvez-vous nous expliquer comment cet outil fonctionne et à quelles entreprises il s’adresse?

Ignaz Furger: Strategy4ever est une application sur serveur qui rend compte de l’ensemble du processus de développement stratégique et de planification. Elle permet ainsi à une équipe de travailler de façon interactive. Strategy4ever suit le processus, possède une base de données centrale, génère automatiquement des rapports et permet de contrôler en permanence la mise en œuvre grâce à un contrôle rigoureux des mesures mises en place. La comparaison avec les données de l’année précédente permet en outre de suivre les "avancées stratégiques". Si tout cela est déjà possible depuis longtemps pour la direction opérationnelle avec des indicateurs standardisés, Strategy4ever permet désormais de l’appliquer à la direction stratégique.


Informations

Biographie

Portrait d'Ignaz Furger, propriétaire d'Ignaz & Partner.

Ignaz Furger a étudié les mathématiques à l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich et est titulaire d’un Executive Master in Business Administration (EMBA) de l’Université de Saint-Gall. Depuis 20 ans, il est spécialisé dans le soutien aux entreprises et aux organisations en matière de stratégie. Ignaz Furger est propriétaire de l’entreprise Furger & Partner à Zurich.

Dernière modification 03.02.2016

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/interviews/2016/planifier-strategie-entreprise-maniere-numerique.html