"Notre plateforme aide les PME à financer leurs factures"

La société Advanon a mis au point un service en ligne pour les entreprises en manque de liquidités. Son modèle d’affaires novateur lui a permis de remporter le prix du public au Swiss FinTech Award

Le secteur des technologies financières (FinTech) connaît un essor fulgurant en Suisse. Toujours plus d’entreprises proposent leurs services dans des domaines aussi variés que le financement participatif, le trafic de paiements, les technologies blockchain, les monnaies virtuelles, les portails de comparaison et d'information, le conseil en placements ou la gestion de fortune.

Parmi ces start-ups prometteuses, Advanon a imaginé une offre destinée aux PME. Elle a lancé en août 2015 une plateforme en ligne sur laquelle les petites et moyennes entreprises suisses proposent à des investisseurs de financer leurs factures. Elles peuvent ainsi obtenir des liquidités tout de suite, sans avoir à attendre que leurs clients règlent la note. Explications de Phil Lojacono, cofondateur et CEO de la société zurichoise, qui compte aujourd’hui 12 collaborateurs.

Pouvez-vous nous décrire votre modèle d’affaires?

Phil Lojacono: Nous offrons une solution dans un contexte où les délais de paiement sont toujours plus longs. Les entreprises vendant des produits ou des services à de grandes sociétés doivent en effet souvent attendre deux à trois mois avant de voir leurs factures réglées. Notre plateforme en ligne permet aux PME suisses de faire préfinancer directement leurs factures par des investisseurs. Le délai de paiement passe ainsi à 24 heures seulement.

Quels sont les avantages d’Advanon par rapport à un moyen de financement classique, via une société d’affacturage ou une banque par exemple?

Lojacono: Une de nos forces, c’est la possibilité de tout faire en ligne. Autrement dit sans avoir à quitter son poste de travail. Autre avantage, notre offre est complètement flexible: une PME peut demander le financement d’une facture une fois seulement ou de plusieurs factures régulièrement. Une souplesse qui est très importante puisque certaines entreprises n’ont parfois besoin que d’une avance, avec un très gros client. Il s’agit, en outre, d’une d’aide durant une courte période, entre deux et trois mois. Il n’est pas nécessaire de contracter un abonnement durant toute une année comme cela peut être le cas avec d’autres sociétés. C’est aussi moins cher.

Et pour les investisseurs, que gagnent-ils par rapport à des placements plus traditionnels?

Lojacono: Ils ont l’opportunité d’investir sur le court terme. Advanon offre aussi des possibilités de diversification intéressantes -en comparaison de placements traditionnels, comme les obligations- ainsi que des rendements attractifs.

En parlant de rendements: qui en fixe les montants?

Lojacono: Nous évaluons toutes les entreprises qui s’inscrivent sur notre plateforme, nous communiquons une notation (rating), puis nous donnons notre recommandation, soit quel pourcentage cela pourrait coûter. Au final, notre plateforme reste néanmoins un marché. Il reviendra donc toujours à l’entreprise de fixer le prix de sa facture et à l’investisseur de dire s’il est d’accord de la financer ou si cela lui semble trop risqué. Reste que, jusqu’ici, la totalité des factures postées sur la plateforme ont trouvé preneur.

Combien ce service coûte-t-il aux PME?

Les coûts des factures varient fortement d’une catégorie de risques à une autre. L’on peut tabler sur une moyenne d’environ 1,75% du prix de la facture. Nous aidons volontiers chaque PME individuellement pour établir une proposition d’offre, mais c’est elle qui décidera à la fin à quel prix elle voudra proposer sa facture sur la plateforme.

Et que faites-vous des risques de défauts de paiement?

Lojacono: Nous faisons toujours de la due diligence au départ, soit un ensemble de vérifications sur la situation de l’entreprise. Nous essayons évidement de ne faire figurer sur notre site que des bons clients. Mais si, au final, un paiement n’est jamais réglé, le risque reposera sur l’investisseur. C’est à lui que reviendra la décision d’engager ou non des poursuites.

Pour quel type d’entreprises votre site internet est-il particulièrement intéressant?

Lojacono: Toute société, de petite ou moyenne taille, peut s’y inscrire. Les factures financées jusqu’à maintenant étaient comprises entre CHF 1’000 et 250'000. Nous avons donc parmi nos clients aussi bien des entreprises individuelles que des sociétés de 200 à 300 collaborateurs. Elles sont actives dans des secteurs extrêmement divers, mais sont pour la plupart des fournisseurs de grands groupes ou d’administrations. Elles travaillent avec des mandants qui ont tout simplement le pouvoir de négocier de longs délais de paiement.

Comment avez-vous eu l’idée de créer Advanon?

Lojacono: J’ai rencontré les deux co-fondateurs d’Advanon lorsque j’étais en stage chez Google à Dublin et nous avons parlé des problèmes de liquidités des PME. Nous connaissions plusieurs petites et moyennes entreprises qui avaient une bonne affaire, avec de nombreuses commandes en cours, mais qui étaient bloquées faute de liquidités. Nous avons alors eu l’idée de mettre en contact des investisseurs (avec de l’argent) avec des PME (qui en manquaient).

Comment s’est développée votre entreprise depuis son enregistrement en janvier 2015?

Lojacono: Nous connaissons une croissance de plus de 40% par mois. Nous sommes passés de 3 à 12 collaborateurs en l’espace d’un an. Plus de 130 sociétés et 180 investisseurs sont aujourd’hui régulièrement actifs sur Advanon. Nous figurons également dans le top 4 des meilleures sociétés FinTech de Suisse, un classement établi par Swiss FinTech Award. C’est pas mal pour une société qui a lancé son produit il y a moins d’une année!

Comment Advanon est-elle financée?

Lojacono: Nous avons, derrière nous des investisseurs privés, des business angels. Nous avons également conclu des partenariats avec plusieurs banques. Nous prenons, en outre, une commission de 1% sur le montant financé et de 10% sur la prime que reçoit l’investisseur.

Quelles sont les prochaines étapes pour votre start-up?

Lojacono: Nous allons chercher essentiellement à améliorer encore notre produit. Nous travaillons par exemple sur des modèles de risques de crédit ainsi que sur des interfaces, afin que les clients puissent directement télécharger leurs factures de leurs logiciels de comptabilité vers la plateforme. Le marché suisse a un grand potentiel. Nous allons donc aussi mettre l’accent sur le marketing dans le pays pour faire connaître Advanon.


Informations

Biographie

Portrait de Phil Lojacono, cofondateur et CEO d'Advanon.

Phil Lojacono est titulaire d’un master en finance et banque à la Haute Ecole de Lucerne. Après avoir effectué des stages chez EET Europarts et Google, il crée en janvier 2015 à Zurich, avec deux collègues, la start-up Advanon, dont il est aujourd’hui le CEO.

Dernière modification 01.06.2016

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/interviews/2016/notre-plateforme-aide-pme-financer-factures.html