"Il faut savoir expliquer son innovation en cinq secondes"

Lancée en 2012, la maison horlogère HYT s’est très vite démarquée grâce à l’originalité de ses produits. Son co-fondateur, Vincent Perriard, nous livre les secrets d’une start-up créative.

Depuis sa création il y a quatre ans à Neuchâtel, HYT a réussi à trouver sa place dans le microcosme horloger suisse. Son chiffre d’affaires a progressé de 10% par année, pour s’établir autour des CHF 15 millions en 2015. L’entreprise compte désormais 47 employés. Pour son co-fondateur, Vincent Perriard, la réussite de la PME tient à l’innovation et à un concept unique. Il détaille les étapes-clés de l’expansion d’une start-up basée sur la recherche et le développement.

Quelle idée se trouve à l’origine de votre marque?

Vincent Perriard: Notre but était de créer un produit incontestablement et visuellement unique, qui n’avait jamais été conçu auparavant. Pour cela, nous avons décidé de mélanger le liquide avec la mécanique. Il s’agissait d’un paradoxe puisque le liquide, utilisé dans la clepsydre ou la fontaine à eau pour indiquer le temps, est traditionnellement vu comme l’ancêtre de l’horlogerie mécanique. Le "père" de cette innovation, mon associé et ingénieur en physique nucléaire, Lucien Vouillamoz, a donc mis au point une montre qui utilise le mécanisme pour la puissance du mouvement et un système liquide se déplaçant dans un tube pour indiquer le temps. Ce dernier remplace ainsi l’aiguille traditionnelle. Un concept que nous avons protégé au travers de 31 brevets.

Est-ce une nécessité d’innover sur le marché horloger?

Perriard: Non, pas forcément. Mis à part l’arrivé du quartz et de la montre digitale, il y a eu peu d’innovation dans le domaine. Dans les années 1990 et 2000, l’horlogerie s’est surtout développée autour du design. Pour nous cependant, être innovant était une obligation, parce que nous voulions être différents des autres et avoir une forte visibilité dès le lancement de notre produit. Quand le public voit notre produit pour la première fois, il sait immédiatement qu’il s’agit de quelque chose de différent, qu’il l’apprécie ou non d’ailleurs. Sans cette extrême nouveauté, nous serions entrés sur le marché à grand renfort de marketing.

Comment rester compétitif au fil des ans?

Perriard: Il faut continuer d’investir dans la recherche et d’innover. Depuis quatre ans, nous avons engagé plus de 20 ingénieurs, physiciens et chimistes au total, qui ne cessent de chercher de nouvelles idées pour les prochaines années. Nous sommes en train de préparer de nombreuses nouveautés pour 2018 dans la même veine que ce qui existe déjà, même si le coût est évidemment faramineux.

A combien se monte cet investissement?

Perriard: Depuis quatre ans, nous avons levé environ CHF 47 millions. Pour une entreprise de 47 personnes, ce montant est très important. Continuer à investir en permanence pour donner de la valeur à notre structure est le pari de nos actionnaires. Très solides, ces derniers croient en notre démarche d’investissement à long terme dans la technologie. Nos montres ne sont d’ailleurs que la partie émergée de l’iceberg. Tous nos brevets ne sont pas utilisés pour l’instant. Nous allons nous en servir dans d’autres structures. En fait, nous envisageons la possibilité de devenir un laboratoire pour d’autres sociétés, qui ne se trouveraient pas en concurrence avec HYT. L’intérêt est marqué, nous avons déjà reçu plusieurs demandes en ce sens.

Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaiterait lancer un produit innovant et compétitif sur le marché?

Perriard: Aujourd’hui, pour qu’un projet voie le jour et fonctionne, il faut pouvoir l’expliquer en cinq secondes. Il faut aussi et surtout qu’il soit accessible à n’importe qui. Une grand-mère ou un grand-père doit le comprendre tout de suite. Souvent, il est difficile d’expliquer ce qu’est la marque sans s’emmêler les pinceaux dans des explications compliquées, de marketing ou de stratégie et qui, au bout du compte, ne veulent rien dire. C’est le problème de trop de marques à l’heure actuelle, elles sont souvent incompréhensibles. Il faut avoir une position claire et précise. En quoi votre produit est-il unique? C’est la question qu’il faut se poser et y apporter une réponse. Si on n’est pas unique, il ne faut, à mon avis, pas se lancer.


Informations

Biographie

Portrait de Vincent Perriard, co-fondateur de HYT.

Vincent Perriard - membre de la direction et co-fondateur de HYT – est une figure bien connue des milieux horlogers, puisqu’il a dirigé, en qualité de CEO, TechnoMarine durant deux ans et Concord pendant trois ans. Auparavant, il a été responsable marketing et communication pour l’international chez Audemars Piguet, puis vice-président au sein du groupe Swatch du temps de Nicolas Hayek père.

Dernière modification 17.08.2016

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/interviews/2016/il-faut-expliquer-son-innovation-en-cinq-secondes.html