"Nous sommes l’opérateur météo suisse le plus consulté dans le monde"

Meteoblue, un service météorologique bâlois, fournit des informations ultra-précises sur toute l’Europe occidentale. Leur site internet va s’étendre à l’échelle planétaire.

Karl Gutbrod, directeur de Meteoblue depuis 2007, s'enthousiasme de l'évolution de sa PME de 10 collaborateurs: ce site météorologique basé à Bâle - le plus sollicité par des milieux spécialisés comme ceux des parapentistes ou des agriculteurs - accroît aujourd'hui son portfolio de services avec des applications par exemple pour les énergies renouvelables. Interview.

Pouvez-vous nous décrire les premiers pas de Meteoblue?

Karl Gutbrod: Les prévisions du modèle Meteoblue ont été mises en ligne sur le site internet de l'Université de Bâle dès 2004. Ces pages sont rapidement devenues les plus consultées de la plateforme universitaire, puisque les étudiants et collaborateurs lisaient les informations météo tous les jours. Après ce succès, créer et commercialiser un service spécialisé et indépendant semblait logique. Par contre, il fallait à notre entreprise un centre de calcul plus puissant et flexible que celui de l'université. Au départ lancé comme une spin-off, Meteoblue a développé sa propre infrastructure en 2007. Grâce à des investisseurs privés, nous avons pu collecter le capital nécessaire pour acheter notre propre matériel informatique, développer le site web et promouvoir nos produits.

Au fond, pourquoi avoir créé un nouveau service météorologique, alors qu'il y en a déjà beaucoup?

Gutbrod: Les données météorologiques manquaient de précision horaire et locale, notamment pour certains domaines d'activité comme l'agriculture, l'aviation, la navigation ou la construction. Les offres existantes analysaient les conditions auprès des stations météo, comme à Genève ou Berne, mais ne proposaient pas des informations détaillées pour les régions moins explorées. Notre entreprise souhaitait construire une plateforme internet qui renseignait les utilisateurs partout et en tout temps. Quand j'ai repris la direction de Meteoblue en 2007, j'ai réalisé que les collaborateurs étaient très enthousiastes à l'idée de travailler sur un thème d'actualité comme celui de l'évolution des conditions météorologiques.


Qui consulte votre service météorologique?

Gutbrod: De nombreux utilisateurs surfent gratuitement sur notre site. Nous enregistrons maintenant environ 200'000 visites par jour. La plupart sont des pilotes, des agriculteurs, des montagnards qui recherchent des informations très précises pour leur activité. Un tiers des clics provient de Suisse, les autres de plus d'une centaine de pays comme la France, l'Allemagne, l'Argentine ou la Russie. Nous sommes devenus l'opérateur météo helvétique le plus consulté dans le monde.

Et qui achète vos prévisions?

Gutbrod: Nous vendons nos services à d'autres sites spécialisés comme Agrométéo ou buienradar.nl aux Pays-Bas. Nous sommes également présents sur l'application mobile de local.ch et Wetterböcke. Nous commercialisons nos données dans plus de 20 pays, avec des applications allant des énergies renouvelables à la gestion de la neige. Toutes les semaines, nous trouvons de nouveaux clients.


De nombreuses PME dépendent-elles de la météo?

Gutbrod: Les sociétés dans le domaine de l'agriculture, de la gestion des routes, de la production d'énergie renouvelable ont besoin de ce type d'information. Les restaurateurs ainsi que l'industrie de la construction également. De plus en plus de PME dépendent des fluctuations météorologiques.

Qui sont vos concurrents en Suisse?

Gutbrod: Nous avons plusieurs concurrents en Suisse mais ils sont généralement spécialisés sur la météo dans notre pays. A l'inverse, nous fournissons des informations de haute qualité sur n'importe quel endroit du globe. Nos plus grands compétiteurs se trouvent donc hors de Suisse.

Quelle est votre valeur ajoutée?

Gutbrod: Notre valeur ajoutée est d'offrir des données météo de précision. La plupart des nos concurrents fournissent une bonne information à proximité des stations météorologiques, comme autour des grandes villes, mais leurs données dans les campagnes, en montagne ou à proximité des lacs sont souvent imprécises, voire fausses. Même avec 200 stations en Suisse, ils ne seraient jamais capables de couvrir les 5000 villages et 400 sommets de notre territoire. Il était donc nécessaire d'affiner les calculs. De Londres à Sarajevo, Meteoblue est le seul fournisseur qui propose une modélisation à 3 kilomètres avec des intervalles horaires pour les prochaines 72 heures, et à 12 km pour les prochaines 168 heures dans toute l'Europe.


Quels sont les projets de Meteoblue?

Gutbrod: Nous souhaitons proposer d'ici fin 2013 un calcul global, tous les 25 kilomètres, qui mesure la météo chaque heure, afin d'établir un niveau de précision unique pour ce type de service. Les grands opérateurs, comme Global Forecasting Service (GFS) ou European Centre for Medium-Range Weather (ECMWF), le font déjà mais sur des distances de 25 à 50 kilomètres et en modifiant leurs données seulement chaque 3 heures. Nous serions donc bien plus attractifs que ces géants de la météo.

Avez-vous des conseils pour les jeunes entrepreneurs?

Gutbrod: Je conseille à tous les entrepreneurs d'avoir une idée claire de ce qu'ils peuvent apporter en plus, et d'être très réceptifs à la clientèle. Face à des marchés de plus en plus complexes et où il faut se spécialiser davantage, ils doivent également faire preuve de ténacité. Parfois, des clients classiques disparaissent, mais il faut être ambitieux et aller chercher de nouvelles opportunités dans d'autres niches.


Informations

Biographie

Portrait de Karl Gutbrod, directeur de Meteoblue.

Après avoir obtenu un doctorat en agronomie à l’Université de Göttingen en Allemagne, Dr. Karl Gutbrod a accumulé 25 ans d’expérience dans le business agricole, notamment chez Ciba, Novartis et Syngenta. Il a vécu en Europe, aux Etats-Unis, en Thaïlande et en Chine avant de revenir en Suisse prendre la direction de Meteoblue. Depuis 2007, il est le CEO de cette PME spécialisée dans les prévisions météorologiques.

Dernière modification 20.08.2015

Début de la page

https://www.kmu.admin.ch/content/kmu/fr/home/actuel/interviews/2013/operateur-meteo-suisse-plus-consulte-monde.html