Portail PME

Début sélection langue

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Le guérilla marketing pour les petits budgets

Audacieux, original et souvent bon marché, ce type de promotion permet d’améliorer l’image d’une PME. Tour d’horizon des pratiques les plus efficaces.

Lorsqu'une entreprise souhaite lancer une campagne de promotion, mais qu'elle ne dispose pas des moyens suffisants, le guérilla marketing peut être une bonne alternative. A l'origine, cette méthode était employée par les PME pour se défendre contre l'invasion des multinationales. Aujourd'hui, le concept a été adopté par tous les publicistes.

Le guérilla marketing se distingue par un style inhabituel, des méthodes bon marché et non conventionnelles. Les autocollants, les affiches sauvages ou les "reverse graffitis" - un tag imprimé non pas à l'aide de peinture, mais grâce à un karcher qui éclaircit le sol - sont des méthodes couramment employées. Il existe également des méthodes plus extrêmes, comme l'inscription de tatouage avec le nom d'une compagnie sur une partie du corps d'une personne (comme le front).

Quelques exemples d'opérations réussies de guérilla marketing:

  • En Ecosse, une station radio a installé dans la rue un stand pour offrir des "air guitars". gratuites (des instruments invisibles). L'originalité du concept faisait rire les passants tout en promouvant les services fournis par l'entreprise.
  • Aux Etats-Unis, Kit Kat a collé des autocollants sur des bancs publics, recouvrant uniquement une moitié de ces ouvrages en bois, pour les faire ressembler à une barre de chocolat. Cette opération a donné une image branchée et irrévérencieuse à la compagnie.
  • En Allemagne, Mercedes a installé des copies de son fameux logo étoilé sur des voitures d'autres marques. Ces petits médaillons métalliques étaient accompagnés d'un bon pour tester gratuitement un modèle de la marque allemande. Cette publicité en forme de pied de nez aux concurrents de Mercedes, soulignait l'audace de la marque automobile.
  • En Suisse, Tibits, la chaîne de restaurants végétariens, a collé des images de fourchettes sur le tronc des arbres. Celles-ci donnaient l'impression que le feuillage de l'arbre était une salade comestible. Une manière de rappeler clairement le type de nourriture trouvé dans ses restaurants, tout en renforçant le côté branché de l'entreprise.
  • En Suisse, l'école de parachute Skydive a collé des photos de la terre vue du ciel sur le plancher d'ascenseurs, donnant la sensation d'être dans le vide. L'opération fournissait un exemple concret des services que Skydive propose.

Sources: The Guerrilla Marketing Handbook de Jay C. Levinson/Seth Godin, Campus Verlag.


Fin secteur de contenu


Newsletter

Quels sont les thèmes importants pour les PME?
Pour rester informés, commandez notre bulletin d’information!



Portail PME
Contact | Bases légales