Portail PME

Début sélection langue

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Les écarts entre les salaires se creusent en Suisse


(02.05.2012) Depuis l'an 2000, les salaires élevés ont continué d'augmenter en Suisse, tandis que les moyens et bas salaires ont stagné. C'est la conclusion d'un rapport de l'Union syndicale suisse (USS) qui explique cette tendance par les particularités de la politique fiscale.

 Entre 2000 et 2010, les salaires élevés ont augmenté de 18,7%, avec une moyenne mensuelle passant de CHF 19'700 à 23'400, alors que les bas salaires n'ont crû que de 5,5% durant la même période (de CHF 3'700 à 3'900). Quant aux salaires moyens, passés de CHF 4'800 à 5'000, ils n'affichent qu'une augmentation de 4,1%.

En tenant compte de l'inflation, cela signifie qu'une famille de quatre personnes avec un haut revenu disposait de CHF 15'000 de plus en 2010 qu'en 2000, tandis qu'une famille de bas revenu ne disposait que de CHF 1'300 de plus.

L'augmentation des hauts salaires depuis 1994 atteint même 33%, à comparer à la hausse modérée des bas et moyens salaires pour la même période (respectivement +9% et +7%). Au total, 2,6% de la population suisse possède 50% des richesses du pays, qui est de fait l'un des plus inégalitaires du monde, souligne l'USS.

La croissance des hauts salaires s'explique selon elle par une politique fiscale favorable aux revenus élevés, tandis que les bas et moyens salaires ont pâti de l'augmentation des impôts indirects, de certaines taxes et des primes de caisse-maladie ainsi que des loyers.

L'USS souligne toutefois que l'écart entre les moyens et bas salaires ne s'est pas creusé, contrairement à d'autres pays.

Retour à la vue d'ensemble 2012

Dernière mise à jour: 02.05.2012

Fin secteur de contenu


Newsletter

Quels sont les thèmes importants pour les PME?
Pour rester informés, commandez notre bulletin d’information!



Portail PME
Contact | Bases légales