Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



2011, année morose pour l’hôtellerie et la restauration suisses


(25.04.2012) Les Suisses dépensent de moins en moins pour manger et boire hors de leur foyer. Selon Gastrosuisse, les chiffres d'affaires réalisés par l'hôtellerie et la restauration ont accusé en 2011 une diminution de 7% par rapport à 2010.

Selon le rapport de Gastrosuisse, l'association faîtière de l'hôtellerie et de la restauration qui réunit 20'210 membres, le climat économique délétère qui a frappé le pays l'an dernier a entraîné une baisse de chiffre d'affaires de CHF 1,9 milliards et provoqué la suppression de quelque 10'000 postes dans la branche de l'hôtellerie et de la restauration. Une situation critique qui s'explique notamment par l'impact négatif du franc fort sur la demande de la clientèle étrangère.

Alors que les consommateurs consacrent plus de 90% de l'argent dépensé pour la nourriture consommée à l'extérieur aux repas de midi et du soir, ils ont principalement économisé sur les boissons accompagnant un repas (-13% de dépenses) et les boissons seules (-22,3% de dépenses).

Une note positive: malgré un contexte économique difficile, l'hôtellerie et la restauration suisses, qui comptent 217'282 collaborateurs et 26'800 établissements, continue d'investir dans son avenir et a remis en 2011 quelque 3'739 nouveaux contrats d'apprentissage.

Quant aux étoiles hôtelières, une classification des hôtels suisses que Gastrosuisse a mis en place en 2011, elles ont déjà été attribuées à plus de 500 hôtels qui en ont fait la demande. La majeure partie des hôtels a obtenu une note de 3 étoiles sur les 5 que prévoit ce système, ce qui représente équitablement la structure des hôtels suisses selon Gastrosuisse.

Retour à la vue d'ensemble 2012

Dernière mise à jour: 25.04.2012

Fin secteur de contenu


Newsletter

Quels sont les thèmes importants pour les PME?
Pour rester informés, commandez notre bulletin d’information!