Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Succession des PME: une association romande se crée


L'association Kmu Next, crée en Suisse alémanique il y a trois ans dans le but d'encourager la planification de la transmission d'entreprises, dispose désormais de son équivalent en Suisse romande et au Tessin. La nouvelle plateforme, baptisée Relève PME (Futuro PMI pour le Tessin), entend sensibiliser les propriétaires d'entreprises à la problématique de la succession. Un sujet qui va concerner plus de 57'000 PME (environ 450'000 emplois) au cours des cinq prochaines années, prévient Relève PME dans un communiqué, se basant sur une étude de l'Université de Saint-Gall.

L'expérience montre que les petites entreprises familiales sont les plus difficiles à remettre: "Dans 50% des cas, aucun enfant ne veut reprendre la succession de la société, explique Giovanni Giunta, Secrétaire général de Relève PME. Ce chiffre émane d'une étude de la Hochschule für Wirtschaft Zürich (HWZ)."

Grâce à un formulaire d'évaluation gratuit d'une centaine de questions, Relève PME permet à l'entrepreneur de faire un bilan et de cibler les points faibles d'une future succession. L'association aidera les patrons qui se trouvent face à une impasse à trouver une solution interne ou externe.

Relève PME a été crée en partenariat avec le Centre patronal, les services de l'économie de tous les cantons romands, les banques cantonales romandes, de BDO Visura et de la Mobilière Assurances. L'association est gérée par le Centre patronal vaudois.

Présente lors du lancement à Berne, la conseillère fédérale Doris Leuthard a rappelé que la vitalité de l'économie suisse dépend des PME qui compose 99,7% des sociétés du pays et offrent 67,5% des emplois.

Retour à la vue d'ensemble 2008

Dernière mise à jour: 10.09.2008

Fin secteur de contenu


Newsletter

Quels sont les thèmes importants pour les PME?
Pour rester informés, commandez notre bulletin d’information!