Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Les consommateurs suisses inquiets de la hausse des prix


Les Suisses sont préoccupés par l'inflation. D'après un sondage réalisé par l'institut français IFOP sur mandat du groupe bancaire Robeco, 60% des personnes interrogées la considère comme un problème durable et de nature structurelle. Une majorité écrasante de la population (89%) se dit même convaincue que l'inflation restera élevée durant les 12 mois à venir.

Pour rappel, le taux d'inflation a atteint 3,1% en juillet - selon les chiffres de l'Office fédérale de la statistique (OFS) -, soit une situation plus jamais connue  depuis 15 ans. Parmi les responsables de l'économie, 54% y voient un problème contre lequel il faut lutter.

Il est à noter que la lutte contre le renchérissement reste davantage une priorité pour les Romands que pour les Alémaniques: 43% des Romands (contre 34% sur l'ensemble de la Suisse) considèrent comme importantes les mesures visant à réduire l'inflation.

Le sondage met en évidence que l'inflation va changer le comportement de deux citoyens sur trois: 64% des Suisses disent en effet vouloir moins dépenser et 41% indiquent qu'ils mettent davantage d'argent de côté. Les domaines dans lesquels le renchérissement est le plus visible sont les carburants (cité par 99% des personnes interrogées) et l'alimentation (84%), suivis par l'immobilier (68%), les dépenses de loisir (63%) et le textile (27%).

La crainte de perte de valeurs a également des conséquences sur les investisseurs: 45% d'entre eux craignent qu'une partie de leur profit disparaisse à cause de l'inflation. Dans la tranche d'âge des 55-64 ans, ils sont même 62% à partager cet avis.

Pour réaliser l'étude, l'IFOP a interrogé 954 personnes entre 18 et 75 ans dans toute la Suisse.

Retour à la vue d'ensemble 2008

Dernière mise à jour: 03.09.2008

Fin secteur de contenu


Newsletter

Quels sont les thèmes importants pour les PME?
Pour rester informés, commandez notre bulletin d’information!